Les Cahiers de Nutrition et de Diététique

Les complications métaboliques de l'obésité dépendraient de la composition du tissu adipeux


Les complications métaboliques de l'obésité

Obésité et tissu adipeux : L’Inserm a réussi à gommer les anomalies du tissu adipeux générées par un régime alimentaire riche en graisses et en sucre chez des souris obèses en utilisant des extraits de polyphénols. Ceci leur a permis de démontrer que c’est la composition du tissu adipeux plutôt que sa quantité qui serait associée aux risques de complications métaboliques et cardiovasculaires chez l’obèse.

Selon les derniers travaux de l’équipe Inserm de Laurent Lagrost (UMR1231, Dijon), c’est la composition du tissu adipeux plus que sa quantité qui serait associée au risque de complications métaboliques et cardiovasculaires chez l’obèse.

Les chercheurs sont partis du constat que certains sujets obèses ne présentent pas de complications métaboliques et que les études d’observation suggèrent l’existence d’une relation entre le tissu adipeux, les troubles métaboliques et l’espérance de vie. La composition du tissu adipeux serait la clé du problème. De fait, le tissu adipeux est de nature hétérogène, tant du point de vue structurel que métabolique. Il n’est pas seulement constitué d’adipocytes. Des cellules immunitaires le colonisent et déclenchent une inflammation, reconnue comme l’un des éléments majeurs de la pathogénie de l’obésité.

Pour comprendre les mécanismes mis en jeu entre le tissu adipeux et les complications métaboliques liées à l’obésité, les chercheurs ont tout d’abord évalué l’impact d’un régime alimentaire riche en graisses et en sucre sur la composition du tissu adipeux de souris. Dans un second temps, ils ont déterminé si les anomalies de ce tissu adipeux étaient évitables en absence de perte de poids et quelles en seraient les conséquences sur la santé et la longévité des souris. Pour cela, ils ont complémenté des souris obèses avec un extrait d’antioxydants polyphénoliques (extrait contenant 25% de polyphénols dont des flavonoïdes et des acides hydroxycinnamiques). Une étude précédente leur avait permis d’observer que les souris obèses recevant cet extrait présentaient une espérance de vie équivalente à celle des souris minces.

Comme attendu, le régime riche en graisses et en sucre provoquait une hyperglycémie, une hypercholestérolémie, augmentait le stress oxydatif ainsi que l’endotoxémie, induisait une hyperplasie du tissu adipeux et son infiltration par les macrophages ainsi qu’une accumulation de cholestérol et d’oxystérols. Enfin, l’espérance de vie moyenne des souris était réduite de 36%.

Chez les souris obèses dont le régime était complémenté en extraits de polyphénols, l’effet du régime riche en graisses et en sucre était beaucoup plus modéré. Même si les souris étaient obèses, leurs taux de lipides plasmatiques et l’endotoxémie étaient améliorés, l’infiltration du tissu adipeux par les macrophages nettement réduite, l’accumulation adipeuse de cholestérol et d’oxystérols diminuée et leur espérance de vie moyenne était identique à celle des souris minces. Ces données sont en contradiction avec les études précédentes qui montraient que la taille des adipocytes, l’accumulation des macrophages dans le tissu adipeux et la production d’espèces réactives de l’oxygène varient de façon simultanée et coordonnée.

En utilisant ce mélange de polyphénols, les chercheurs supposent avoir gommé les anomalies du tissu adipeux générées par le régime gras et sucré, indépendamment de l’obésité et de la masse grasse des animaux. Ces données montrent que la composition de la masse grasse plus que sa quantité contribue à expliquer la pathogénicité de l’obésité chez la souris. Reste à confirmer ces données chez l’homme.

 

C. Costa  « © Société Française de Nutrition. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés ».

 

Aires V, Labbé J, Deckert V, Pais de Barros JP, Boidot R, Haumont M, et al. Healthy adiposity and extended lifespan in obese mice fed a diet supplemented with a polyphenol-rich plant extract. Sci Rep 2019;9(1):9134. https://www.nature.com/articles/s41598-019-45600-6.

 

Date de publication : 06/05/2020

 

Pour vous abonner et retrouver tous les articles des Cahiers de Nutrition et de Diététique, cliquez ici