Les Cahiers de Nutrition et de Diététique

Les Français et l’étiquetage alimentaire


Les Français et l’étiquetage alimentaire

L’étiquetage des produits alimentaires a encore des progrès à faire selon une enquête réalisée auprès des Français. Ceux-ci en attendent des informations complètes, transparentes et précises pour les guider dans leurs choix alimentaires. Des étiquetages alimentaires conformes à leurs attentes leur permettraient de choisir des aliments de meilleure qualité, de fabrication française pour au final prendre soin de leur santé.

Informations incomplètes, peu transparentes, insuffisantes, imprécises... voici ce que penseraient les Français de l’étiquetage alimentaire actuel, selon une récente enquête Opinion Way réalisée pour le compte d’Alkemics (start-up française connectant les marques aux distributeurs).

L’objectif pour la start-up était de savoir à quelle fin, les Français recherchent des informations sur un produit alimentaire, ce que cela implique sur leurs comportements d’achats, comment ils jugent les informations et quelles sont leurs attentes.

Les résultats de l’enquête (1057 sujets représentatifs de la population française — mi-avril 2019) révèlent un grand besoin d’information et de transparence. Pour 9 Français sur 10, être mieux informé sur les produits alimentaires permet de consommer des produits de meilleure qualité, privilégier ceux fabriqués en France et faire attention à leur santé. Plus de 80 % des Français s’informent sur les produits alimentaires, principalement en lisant l’emballage (64 %) mais cette recherche d’informations concerne plus les foyers aisés (74 %) que ceux très modestes (48 %) et davantage les plus de 65 ans (78 %) que les moins de 24 ans (58 %). Comportement nouveau, 17 % des Français utilisent pour cela des applications consommateurs (Yuka, ScanUp, Yazio…).

Les informations auxquelles les Français sont les plus attentifs lors des achats sont les informations nutritionnelles (23 %), la mention « Bio » (22 %), la marque (19 %), la traçabilité des ingrédients (18 %), le respect du bien-être animal (15 %) et la présence d’une affirmation sur l’emballage (15 % — allégation nutritionnelle). Pour autant, près d’un Français sur deux se focalise sur trois informations : la composition, la provenance et la date limite de consommation. Ils sont moins intéressés par la déclaration (obligatoire) des allergènes (7 %), le Nutri-Score (9 %) ou l’impact environnemental (10 %).

Les Français sont très partagés sur les informations disponibles sur les produits alimentaires. Ils sont exigeants : seulement 53 % les jugent fiables, 37 % suffisantes, 35 % transparentes et 34 % complètes. Et le niveau d’exigence monte avec les revenus du foyer. Quant à la confiance qu’ils leur accordent, elle se limite aux informations sur la traçabilité, la composition et l’apport nutritionnel. Les allégations nutritionnelles et les informations sur le respect animal sont perçues comme des arguments marketing par 51 % des sujets. De même, les consommateurs font davantage confiance aux producteurs locaux (90 %) et aux marques françaises (82%)et aux commerces de proximité/bio/marchés (73—74 %) qu’aux marques distributeurs (66 %), aux marques étrangères (35 %) et aux sites internet (50 %).

Quant aux attentes des consommateurs en matière d’information et d’étiquetage, les personnes interrogées aimeraient une étiquette ou apparaît en plus gros la provenance, la composition, la traçabilité des produits ainsi que des mentions sur le respect du bien-être animal, et en plus petit la marque et les allégations nutritionnelles.

Enfin, la question de l’impact d’un défaut d’information (DLC, provenance et composition d’un produit) sur les comportements d’achat révèle qu’il serait à l’origine d’un renoncement d’achat chez plus d’un Français sur deux, notamment lorsqu’il s’agit de produits alimentaires étrangers, de produits premiers prix et de plats préparés.

Où l’on voit que les Français semblent bien avoir gardé du bon sens, si mal partagé, dit-on.

C. Costa  « © Société Française de Nutrition. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés ».

« Étude Opinion Way - Alkemics : les Français et la transparence sur les produits alimentaire ». 

https://www.presse.alkemics.com/actualites/les-francais- et-la-transparence-sur-les-produits-alimentaires-etude- opinionway-pour-alkemics-a4be-0c6eb.html

 

Date de publication : 22/11/2019

 

Pour vous abonner et retrouver tout les articles des Cahiers de Nutrition et de Diététique, cliquez ici