Nutrition générale

De grandes portions augmentent la vitesse de consommation et la taille des bouchées chez les femmes obèses


Portion femme obése

Cette étude explore les relations entre la taille des portions d’un plat et d’autres paramètres tels que la vitesse de consommation, la taille des bouchées ou la durée des repas, dans une population de femmes obèses.

Cette étude avait pour objectif de mieux comprendre les relations entre la taille des portions d’un plat, la taille des bouchées, la vitesse de consommation des aliments, la diminution de la vitesse de consommation, la durée du repas. Trente-sept femmes en surpoids ou obèses (IMC moyen : 29,2 +/- 2,6 ; âge moyen : 43,7 +/- 10,7) ont été incluses dans l’étude, sans que les objectifs de celle-ci ne soient dévoilés. Les critères d’exclusion étaient : le tabagisme, un régime en cours, la prise d’un petit-déjeuner moins de 5 fois par semaine, la grossesse (prévue ou en cours), l’allaitement, un trouble alimentaire, la présence d’une pathologie ou la prise de médicaments qui pourrait influencer l’appétit, un trouble psychiatrique, une consommation excessive d’alcool, la pratique intensive d’une activité physique.

 

 

Un système informatique permettait de mesurer la taille des bouchées, la vitesse de consommation (et sa décélération), ainsi que la durée du repas. Les participantes étaient invitées à l’heure du déjeuner pour un total de 5 visites : elles pouvaient consommer un plat principal présenté en portions de 5 différentes tailles. A la fin des 5 visites, elles répondaient à un questionnaire et étaient informées des objectifs réels de l’étude. Le repas était composé d’un chili con carne avec du riz, disponible en portions de 229 g, 303 g, 400 g, 529 g ou 700 g.

Voici les résultats du coefficient de régression estimé de la taille de la portion sur :

  • la taille des bouchées : 0,0022 (IC95% : 0,00077 - 0,0037 ; p = 0,001), suggérant que pour chaque augmentation de 100 g d’une portion correspond une augmentation de 0,22 g d’un bouchée ;
  • la vitesse de consommation : 0,027 (IC95% : 0,013 - 0,041 ; p < 0,001), les résultats suggèrent que la vitesse de consommation augmente avec la taille des portions, jusque 540 g, mais diminue lorsque la portion est plus grande ;
  • la durée du repas : 0,0020 (IC95% : 0,0018 - 0,0022 ; p < 0,001), à chaque augmentation de 100 g d’une portion correspond une augmentation de la durée du repas par 22,5% ;
  • la décélération de la consommation : -0,0018 (IC95% : -0,0022 - -0,0014 ; p < 0,001), à chaque augmentation de 100g d’une portion correspond une diminution de la réduction de la vitesse de consommation d’environ 20%.

 

Ce qu’il faut retenir : 

Diminuer la taille des portions d’un plat pourrait entraîner une diminution de la taille des bouchées et de la vitesse de consommation, et favoriser la décélération de la consommation au cours du repas.

 

Almiron-Roig E et al. Large portion sizes increase bite size and eating rate in overweight women. Physiology & Behavior, 2015 ; 139 : 297–302.

 

Date de publication : 11/04/2015