Nutrition générale

Les pratiques alimentaires des Français passées au crible d’une enquête de l’INSEE


L’INSEE a analysé en 2009-2010 les résultats d’une enquête épidémiologique sur les pratiques alimentaires des Français ainsi que leur évolution. Cette enquête a montré que, malgré une certaine tendance à la déstructuration des repas, les français conservent leur attachement aux trois repas traditionnels.

Depuis 1985, L’INSEE réalise régulièrement des enquêtes concernant l’emploi du temps des Français. L’étude « Emploi du Temps », réalisée de 2009 à 2010 avait pour objectif d’analyser de façon exhaustive la façon dont les Français répartissent leurs activités selon l’heure de la journée et le jour de la semaine. L’analyse de ces résultats a permis d’isoler une partie liée aux pratiques alimentaires.

En France Métropolitaine, 25 551 carnets ont été relevés, détaillants les activités de 15 046 personnes de 18 ans et plus, selon un pas de 10 minutes au cours d’une journée entière.

L’analyse des résultats de cette enquête nous montre que les Français consacrent en moyenne 2h22 par jour à s’alimenter, soit 13 minutes de plus qu’en 1986. Ce temps dédié à l’alimentation reste très concentré au moment des trois repas traditionnels, les Français mangeant majoritairement à des plages horaires identiques. Le repas reste également un des moments les plus agréables, particulièrement chez les plus âgés, et d’autant plus qu’ils sont pris en groupe.

Une évolution de la structure des repas s’observe cependant, principalement chez les jeunes, les personnes seules et les classes les moins aisées. Ainsi, le grignotage est une habitude répandue, particulièrement chez les moins de 25 ans qui sont 70 % à déclarer grignoter parfois ou très souvent. De plus, les Français prennent davantage leurs repas devant la télévision (19 % du temps consacré à l’alimentation, soit une augmentation de 3 % depuis 1986). Des comportements qui augmentent le risque d’obésité et soulignent l’importance de la régularité des repas.

 

Ce qu’il faut retenir

Si le modèle traditionnel des trois repas quotidiens reste très ancré dans les pratiques alimentaires des Français, on observe toutefois une tendance au grignotage, notamment chez les jeunes, et à une augmentation des repas passés devant la télévision, facteurs de risque reconnus d’obésité.

 

De Saint Pol et Ricroch, Le temps de l’alimentation en France. INSEE Première n°1417- Octobre 2012

 

Date de publication: 15/01/2013