Nutrition générale

Les effets protecteurs des fruits et des légumes confirmés


Fruits et légumes, bienfaits santé

Une nouvelle analyse des données épidémiologiques des grandes études nationales menées en Angleterre entre 2001 et 2008 sur plus de 65 000 personnes confirme le rôle protecteur des fruits et des légumes sur la santé.

Entre 2001 et 2008, plusieurs études épidémiologiques ont été réalisées en Angleterre (Health Surveys for England, HSE). L’objectif de cette nouvelle étude était de ré-analyser les données qui en ont été issues et de mesurer les associations (Cox, risques relatifs et intervalles de confiance) entre la consommation de fruits et légumes et la mortalité globale, la mortalité par cancer et par maladie cardiovasculaire (MCV).

Au total, les données de 65 226 personnes âgées de plus de 35 ans (suivi moyen : 7,7 ans) ont pu être exploitées. 55,6% des sujets étaient des femmes, 20,61% des fumeurs réguliers et 48,4% n’avaient jamais fumé régulièrement. 4399 décès ont été enregistrés, dont 1398 par cancer et 1554 par MCV. La consommation moyenne de fruits et légumes était de 3,8 avec un écart-type (ET) de 2,6, dont 2,3 portions par jour de fruits (ET : 2,0), et 1,5 portion de légumes (ET : 1,2). Les données ont été ajustées selon l’âge, le sexe, le niveau socio-économique, le niveau d’éducation, l’IMC, la consommation d’alcool et la pratique ou non d’une activité physique.

 

 

Les résultats montrent d’une part que la consommation de fruits et légumes était associée à une diminution de la mortalité globale. En effet, la consommation de 7 portions de fruits et légumes par jour était associée à une forte diminution des risques de mortalité globale comparé à une consommation d’une portion par jour (rapport des risques instantanés ajusté : 0,67 (IC95% : 0,58- 0,78). Cette association était encore plus prononcée quand étaient exclus les décès survenant moins d’un an après l’inclusion (0,58 (IC95% : 0,46 - 0,71)).

D’autre part, la consommation de fruits et légumes était également associée à une diminution des risques de mortalité par cancer (0,75 (IC95% : 0,59–0,96)) et cardiovasculaire (0,69 (IC95% : 0,53-0,88)).

Enfin, les légumes pourraient avoir un plus grand impact que les fruits (rapport des risques instantanés respectif pour 2 à 3 portions = 0,81 (0,73 – 0,89) et 0,90 (0,82 – 0,98). Au sein des légumes, les légumes frais et la salade seraient les plus protecteurs. Un seuil semble exister à partir de 5 portions de fruits et légumes par jour, avec une diminution de 25% des risques de mortalité par cancer (rapport des risques instantanés : 0,75 (IC95% : 0,62 to 0,91)), mais pas pour la mortalité liée aux MCV où le risque diminue encore pour une consommation de 7 portions par jour (0,69, IC95% : 0,53-0,88).

 

Ce qu’il faut retenir

La consommation de fruits et de légumes pourrait permettre de diminuer la mortalité, qu’elle soit globale, liée aux cancers ou liées aux MCV. Il semblerait que 5 à 7 portions quotidiennes de fruits et légumes représentent la quantité associée à la plus grande protection.

 

Oyebode O et al. Fruit and vegetable consumption and all-cause, cancer and CVD mortality: analysis of Health Survey for England data. J Epidemiol Community Health. 2014 Mar 31.

 

Date de publication : 12/05/2014