Nutrition & moments de vie

Facteurs de risque chez les adolescents français en excès de poids


Le surpoids et l’obésité chez les adolescents augmentent de façon inquiétante depuis plusieurs années. Il s’agit d’une problématique multifactorielle et il importe de dégager les principaux facteurs favorisants.

Méthodologie

H. Thibault et coll. ont mené de novembre 2004 à janvier 2005, une étude [1] sur 2385 adolescents français, âgés de 11 à 18 ans (1213 garçons et 1172 filles), de 49 classes de collèges et lycées de la Région Aquitaine.
Outre les mesures anthropométriques, un questionnaire de 99 items a été rempli avec l’aide du professeur d’Education Physique et Sportive. Il inclut des questions sur le sexe, l’âge, la classe, le temps passé à faire diverses activités physiques, de même que les heures passées à jouer aux jeux vidéos, sur un ordinateur et devant la télévision. Sont précisés également la profession du père, les activités physiques des parents et leur poids.

 

Résultats

Parmi les adolescents de l’étude (âgés de 11 à 18 ans), 11,7 % sont en surpoids et 1,9 % obèses. Le pourcentage d’excès de poids (surpoids + obésité) est plus important (p < 0,001) chez les jeunes adolescents (11-14 ans) que chez adolescents plus âgés (15-18 ans), Les garçons ont plus souvent un excès de poids que les filles (p < 0,01).
Par ailleurs, l’activité physique diminue avec l’âge. Toutes activités confondues, l’adolescent y consacre en moyenne par semaine 8,9 +/- 4,8 heures chez les garçons et 6,3 +/- 4,0 heures chez les filles (p< 0,0001). La moyenne d’heures passées de façon sédentaire (jeux vidéo, ordinateur, télévision) est de 25 +/- 15,1 heures par semaine.

Le risque d’avoir un excès de poids (surpoids ou obésité) est augmenté :

  • si au moins un des parents est en excès de poids (OR – Odds Ratio (risque relatif rapproché) : 1,97 ; IC 95 % = 1,48 à 2,62 ; p < 0,0001)
  • si le niveau socio-économique des parents est bas (OR : 1,78 ; IC 95 % = 1,22 à 2,60 ; p < 0,01)
  • si les activités sédentaires des adolescents sont supérieures à 22 heures par semaine (OR : 1,33 ; IC 95% = 1,02 à 1,74 ; p <0,05).

A noter qu’il n’y a pas d’association entre excès de poids et les heures d’activités physiques. Le risque est, par contre, diminué si au moins un des deux parents a une activité physique notable (OR : 0,67 ; IC 95% = 0,51 à 0,89 ; p < 0,01)

 

Conclusion

Cette étude montre l’importance des facteurs environnementaux et notamment le statut des parents : un statut socio-économique bas des parents est un facteur de risque de surpoids chez l’enfant, tout comme le surpoids des parents. C’est dire l’importance de l’interaction entre le mode de vie des adolescents et celui de leurs parents.

 

[1] Thibault H. and al. Risk factors for overweight ans obesity in French adolescents: physical activity, sedentary behavior and parental characteristics. Nutrition 2010, 26,192-200

 

Date de publication: 10/12/2012