Nutrition & moments de vie

Dépistage du risque d’allergie et prévention en maternité


allergie et maternite

L’enquête de pratique AllerNaiss, menée en 2012, a montré qu’il existe un réel besoin de formalisation du dépistage du risque d’allergie et de prévention de l’allergie chez le nouveau-né dans les maternités françaises.

Près de 30 % des enfants sont touchés par l’allergie. Cette maladie, en constante augmentation depuis 50 ans constitue un réel problème de santé publique.

Les recommandations de la Société française de pédiatrie (SFP) et de la Société européenne d’allergologie et d’immunologie clinique et pédiatrique (ESPACI) pour la prévention de l’allergie reposent sur la détection des enfants à risque par une recherche systématique des antécédents familiaux et préconisent, pour les enfants à risque, si possible un allaitement maternel exclusif  et sinon l’utilisation de formules infantiles hypoallergéniques (HA) ayant fait la preuve de leur efficacité. L’enquête de pratique AllerNaiss a évalué le niveau de formalisation des modalités de dépistage du risque allergique et de prévention de l’allergie dans les maternités françaises en 2012. Les recommandations de la SFP étaient connues dans 82% et celles de l’ESPACI dans 55% des maternités ayant participé à l’enquête. Une stratégie de dépistage était en place dans 59% d’entre elles. Pour 36% des maternités participantes, elle relevait d’un consensus d’établissement et 13% disposaient d’un document écrit.

Le dépistage reposait sur la recherche d’antécédents allergiques chez un ou plusieurs parents du premier degré de l’enfant (99%) ; cette recherche était réalisée au cours de la grossesse (51%), en salle de naissance (50%) ou après l’accouchement (89%). Une modalité de prévention de l’allergie existait dans 62% des maternités, le plus souvent sous une forme non écrite (49%). Chez les nourrissons non allaités, une formule HA était prescrite dans 90% des maternités.

 

Ce qu’il faut retenir

Cette enquête montre qu’il existe un réel besoin de formalisation du dépistage du risque allergique et de prévention de l’allergie chez le nouveau-né dans les maternités françaises.

La prise en compte des antécédents allergiques familiaux est primordiale pour réduire le risque d’allergie. Une prévention adaptée avec un lait infantile hypoallergénique à l’efficacité prouvée par des études cliniques, à défaut d’allaitement maternel pendant les six premiers mois de vie, permet en effet de réduire le risque de dermatite atopique de 46% à l’âge d’un an, et de 33% à l’âge de 10 ans*.

 

Pour en savoir plus

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0929693X1500247X

 

Chouraqui et al., Dépistage du risque d’allergie et prévention en maternité : enquête des pratiques AllerNaiss, Archives de Pédiatrie, 2015;22:943-950.

*Von Berg A., Allergies in high-risk schoolchildren after early intervention with cow’s milk protein hydrolysates: 10-year results from the German Infant Nutritional Intervention (GINI) study, JACI, 2013

Chouraqui et al., Alimentation des premiers mois de vie et prévention de l’allergie, Arch Ped, 2008

L’enquête a été réalisée avec le support financier de Nestlé France. 

 

Date de publication : 14/09/2015