Nutrition & moments de vie

Consommer de l’alcool avant le 1er enfant serait associé à un risque accru de cancer du sein


Une étude américaine a montré que la consommation d’alcool entre l’apparition des règles et la 1èregrossesse est associée à un risque accru de tumeurs bénignes et de cancer du sein.

Une durée importante entre la ménarche (apparition des premières règles) et la première grossesse menée à terme est un facteur de risque important de cancer du sein. De la même façon, la consommation d’alcool pendant l’adolescence et au début de la vie adulte est associée au risque de tumeurs bénignes du sein, lesquelles sont un marqueur de risque du cancer du sein. Des chercheurs américains se sont ainsi penchés sur la relation existant entre consommation d’alcool entre la ménarche et la 1ère grossesse, et risque de tumeurs bénignes du sein ou de cancer du sein.

L’étude a inclus 91 005 femmes issues de la Nurses’ Health Study II, âgées de 25 à 44 ans et ayant déjà eu un enfant. Suivi entre 1989 et 2009, elles ont été interrogées sur leur consommation d’alcool sur 4 périodes d’âge et leur consommation cumulée moyenne entre la ménarche et la 1ère grossesse calculée à partir de ces données.

Les résultats montrent que :

  • 1 609 cancers du sein ont été diagnostiqués ;
  • La consommation d’alcool entre la ménarche et le 1erenfant, après ajustement pour l’âge et la consommation d’alcool après la 1ère grossesse, était significativement associée au risque de cancer du sein. En effet, le risque relatif était, par rapport aux femmes qui ne buvaient pas avant la 1ère grossesse, de :

- RR = 1,11 pour les femmes qui consommaient 10 g d’alcool par jour ; IC95% [1,00 – 1, 23]

- RR = 1,34 pour celles qui consommaient au moins 15 g d’alcool par jour ; IC95% [1,00 – 1,80] ;

  • Le risque était également lié à la durée entre la ménarche et la 1ère grossesse. L’étude a montré que chez les femmes qui consommaient 10 g d’alcool par jour :

- RR = 1,14 ; IC95% [0,97 – 1,34] pour les femmes avec une durée entre la ménarche et le 1er enfant de 10 à 14 ans

- RR = 1,25 ; IC95% [1,06 – 1,48] pour celles chez qui cette période avait duré 15 ans ou plus ;

  • Parmi les 91 005 femmes initialement incluses, seules 60 093 femmes étaient éligibles pour l’étude du risque de tumeurs bénignes du sein. Dans cette population :

- 970 cas de tumeurs bénignes du sein ont été diagnostiqués entre 1991 et 2001

- Après ajustement pour la consommation cumulée d’alcool après la 1ère grossesse, le risque relatif de tumeurs bénignes du sein était de : RR = 1,16 ; IC95% [1,02 – 1,32] pour les femmes qui consommaient 10 g d’alcool par jour

- Cette association concernait particulièrement les femmes avec une période entre leur ménarche et leur 1er enfant supérieure à 10 ans : RR = 1,20 ; IC95% [1,03 – 1,40] vs. RR = 1,06 ; IC95% [0,85 – 1,31].

 

Ce qu’il faut retenir

La consommation d’alcool avant la 1ère grossesse est associée à un risque accru de tumeurs bénignes et de cancer du sein. Ces associations ont tendance à être plus fortes pour les femmes avec plus de 10 ans entre leurs premières règles et leur 1er enfant.

 

Liu Y et al. Alcohol Intake Between Menarche and First Pregnancy:A Prospective Study of Breast Cancer Risk. J Natl Cancer Inst. 2013;105(20):1571-1578.

 

Date de publication : 13/11/2013