Nutrition & pathologies

Thé vert et diminution du cholestérol


Connu pour ses propriétés antioxydantes, le thé vert a cependant des effets plus controversés sur la diminution des hyperlipémies. Une méta-analyse reprenant 14 études, tente de préciser son impact sur la cholestérolémie.

Caractéristiques des études

Xin-Xin Zheng 1 de l’Université de Pékin a repris 14 études randomisées en double aveugle, rassemblant 1 136 sujets. Les participants avaient soit consommé du thé vert (300 à 900 mL/j), soit ingéré des gélules contenant un extrait de thé vert riche en catéchines, durant une période allant de 3 semaines à 3 mois (avec une moyenne de 12 semaines). Les doses de catéchines (flavonoïdes) ingérées étaient très variables, allant de 150 à 2500 mg/jour (sachant qu’une tasse de thé vert contient 50 à 150 mg de catéchines). Dans les groupes témoins, les sujets recevaient une capsule placebo, un thé vert pauvre en catéchines (= 22mg/jour) ou de l’eau minérale.
Les sujets des études étaient hétérogènes : certains hypercholestérolémiques, d’autres non, mais en surpoids ou obèses, enfin certaines personnes étaient en bonne santé.

Résultats

Pour l’ensemble des consommateurs de thé vert de ces études, on observe :

  • une diminution significative du cholestérol total de 7,20 mg/dL (IC à 95 % : - 8,19 à - 6,21 mg/dl ; p < 0,001).
  • une diminution significative du LDL-cholestérol de 2,19 mg/dL (IC 95 % : - 3,16 à - 1,21 mg/dl ; p < 0,001).

Par contre, le taux de HDL-cholestérol n’est pas modifié significativement.

Conclusion

Certes, les baisses du cholestérol total et du cholestérol LDL sont significatives mais restent modestes. Les conseils de consommation sont difficiles à quantifier, compte tenu de l’hétérogénéité de l’apport en catéchines dans les différentes études.
La consommation de thé vert peut légèrement participer à la régulation des hyperlipémies, mais ne peut suffire. Il convient de conserver une bonne hygiène de vie, d’avoir un régime alimentaire équilibré et de suivre les prescriptions du médecin.
Rappelons par ailleurs que l’effet antioxydant protecteur des catéchines du thé vert réduit le risque de décès d’origine cardio-vasculaire de 22 à 33 % selon les travaux 2, 3, 4.

 

[1] Xin-Xin Zheng and al. Green tea intake lowers fasting serum total and LDL cholestérol in adults: a meta-analysis of 14 randomized controlled trials. Am J Clin Nutr 2011 June 29
[2] Kurizama S. and al. Green tea consumption and mortality due to cardiovasvular disease, cancer, and all causes in Japan : the Ohsahi study. JAMA 2006; 296, 1255-65
[3] Imai K. And al. Cross sectional study of effects of drinking green tea on cardiovascular ans liver diseases. BMJ 1995; 310: 693-6
[4] Hooper. L. And al. Flavonoids, flavonoid-rich foods and cardiovascular risk: a meta-analysis of randomized controlled trials. Am J Clin Nutr 2008 July; 88 (1): 38-50

 

Date de publication: 10/12/2012