Nutrition & pathologies

Diabète de type 2 : l’intérêt de faire deux repas par jour


Chez le patient diabétique de type 2, privilégier un petit-déjeuner et un déjeuner plutôt que 6 repas quotidiens permettrait d’améliorer de nombreux paramètres : c’est ce que tend à prouver cette étude ouverte, randomisée et croisée.

Les investigateurs de ce nouvel essai ouvert, randomisé en cross over, avaient pour objectif de comparer, chez des patients atteints de diabète de type 2, les effets de deux régimes hypocaloriques (2 vs 6 repas par jour, pour la même apport calorique) sur le poids, la stéatose hépatique, l’insulinorésistance et le fonctionnement des cellules bêta pancréatiques. Cinquante-quatre patients diabétiques de type 2 ont été sélectionnés pour suivre un régime hypocalorique de 12 semaines, avec soit 2 repas par jour (petit-déjeuner et déjeuner) soit 6 repas (petit-déjeuner, déjeuner, dîner et 3 collations entre les repas). Après 12 semaines, les patients suivaient l’autre régime, pendant 12 nouvelles semaines.

L’apport calorique a été calculé pour chacun des patients : la restriction était de 500 kcalories par jour basée sur le calcul individuel de la dépense énergétique au repos. L’apport énergétique se composait à 50-55% de glucides, 20-25% de protéines et moins de 30% de lipides (≤7% de graisses saturées, < 200 mg/jour de cholestérol). 30 à 40 g de fibres devaient être consommées par jour. Les boissons alcoolisées étaient limitées à une par jour pour les femmes, deux pour les hommes.

 

 

Les mesures ont été faites à l’inclusion et après 12 et 24 semaines. Elles comprenaient notamment la mesure de l’activité physique, de la taille et du poids, le tour de taille, la pression artérielle, le rythme cardiaque et la calorimétrie. Différentes analyses étaient également prévues pour explorer l’insulinorésistance et le fonctionnement des cellules bêta du pancréas, et la stéatose hépatique était mesurée par scanner.

Les résultats ont montré un bénéfice sur le poids des deux régimes, avec un gain significatif pour le régime « 2 repas » vs le « 6 repas » : -3,7 kg (IC95% : -4,1 ; -3,4) vs -2,3 kg (IC95% : -2,7 ; -2,0), p<0,001. La stéatose hépatique était également améliorée avec les deux régimes, notamment avec le « 2 repas » : -0,04% (IC95% : -0,041 ; -0,035) vs - 0,03% (IC95% : -0,033 ;-0,027), p=0 ,009. La même tendance était observée sur l’IMC : -1,23 kg/m2 (IC95% : -1,4 ; -1,17) vs -0,82 kg/m2 (IC95% : -0,94 ; -0,69), p<0,001 et sur le tour de taille : -5,14 (IC95% : -5,78 ; -4,50) vs -1,37 cm (IC95% : -2,01 ; -0,73), p<0,001.

Le contrôle glycémique était amélioré avec les deux régimes. Le régime « 2 repas » s’est révélé significativement meilleur :

  • pour la glycémie à jeun : -0,78 mmol/L (IC95% : -0,89 ; -0,68) vs -0,47 mmol/L (IC95% : -0,57 ; -0,36), p=0,004 ;
  • pour la mesure du peptide C à jeun : -0,14 nmol/L (IC95% : -0,181 ; -0,099) vs -0,049 (IC95% : -0,091 ; -0,006), p=0,04.

Les deux régimes ont apporté des bénéfices comparables sur :

  • diminution de l’insuline immunoréactive mesurée à jeun ;
  • diminution de l’hémoglobine glyquée ;
  • augmentation de la clairance métabolique du glucose ;
  • amélioration du fonctionnement des cellules bêta ;
  • diminution des lipides sanguins (triglycérides et LDL-cholestérol).

Le glucagon à jeun diminuait avec le régime « 2 repas » et augmentait avec le « 6 repas » et la dépense énergétique au repos a diminué dans les deux régimes, avec une tendance non significative vers une plus grande diminution avec le régime « 6 repas ». A noter que la séquence des régimes (commencer par le « 2 repas » ou le « 6 repas » puis changer) n’a pas eu d’influence sur les résultats.

 

Ce qu’il faut retenir

Un régime hypocalorique (-500 kcal/j) réparti en deux repas (petit-déjeuner et déjeuner) pourrait diminuer le poids corporel, la glycémie, le peptide C et le glucagon à jeun, améliore la stéatose hépatique et l’insulinorésistance de façon plus importante que le même régime hypocalorique réparti en 6 repas par jour. Ces résultats pourraient suggérer que l’on puisse conseiller aux patients diabétiques de type 2 de prendre deux repas par jour plutôt que 6.

 

Kahleova H et al. Eating two larger meals a day (breakfast and lunch) is more effective than six smaller meals in a reduced-energy regimen for patients with type 2 diabetes: a randomised crossover study. Diabetologia. 2014 ; 57 (8) : 1552-60.

 

Date de publication : 08/10/2014