Nutrition & pathologies

Quel sport pour mieux équilibrer son diabète ?


Sport et diabete

L’activité physique est aujourd’hui indissociable de la nutrition, toutes deux se complètent pour assurer la prévention de nombreuses maladies (dont le diabète) ou en limiter les complications, en assurant un meilleur équilibre métabolique.

Méthodologie

TS Church 1 a sélectionné, après randomisation, 262 personnes vivant en Louisiane (63 % de femmes et 47,3% d’hommes) de 55 ans d’âge moyen, sédentaires, diabétiques de type 2, présentant une hémoglobine glycosylée (HbA1c) moyenne de 7,7 %. Pendant 9 mois, ils ont pratiqué une activité physique, sous la conduite de coachs.
Les sujets ont été séparés en 4 groupes :

  • Le groupe G1 (témoin) pratiquait de la relaxation et des étirements une fois par semaine,
  • Le groupe G2 pratiquait une activité « aérobie » : marche sur un tapis dont la pente augmentait toutes les 2 minutes (induisant une dépense de 12 kcal/kg/semaine),
  • Le groupe G3 faisait de la musculation 3 fois par semaine,
  • Le groupe G4 associait activité aérobie (dépense de 10 kcal/kg/semaine) et musculation 2 fois par semaine.

 

Résultats

 Groupe 

% de sujets avec baisse
de l’HbA1c

% de baisse de l’hémoglobine glycosylée
par rapport au groupe G1 témoin

Perte moyenne de masse grasse par rapport au groupe témoin

 Groupe G1 

22 %

-

 

 Groupe G2 

29 %

-0,24 % (IC 95 % : -0,07 à -0,55 % ; p = 0,14)

- 0.6kg  (non significatif)

 Groupe G3 

26 %

-0,16 % (IC 95 % : -0,15 à - 0,46 % ; p = 0,32)

-1,4kg (IC 95% -2,0 à -0,7kg. p<0,05)

 Groupe G4 

41 %

-0,34 % (IC 95 % : - 0,03 à - 0,64 % ; p = 0,03)

-1,7kg (IC 95% -2.1 à -1,1kg ; p<0,05)

Par rapport au groupe témoin G1, on observe une différence statistiquement significative de baisse de l’hémoglobine glycosylée uniquement pour le groupe G4 : elle diminue de 0,34 % et 41 % des sujets ont une glycémie plus basse ou ont pu diminuer leurs doses de médicaments.
On a aussi remarqué que le groupe G4 avait perdu 1,7 kg de masse grasse en moyenne ce qui est significativement différent des pertes des autres groupes.

 

Ce qu'il faut retenir

Cette étude souligne l’importance de l’activité physique pour mieux équilibrer son diabète et permet de choisir au mieux celle qui sera la plus performante : La combinaison de la musculation et de l’activité aérobie est la formule la plus efficace pour diminuer le taux d’hémoglobine glycosylée chez les diabétiques. Cette association permet aussi une perte de masse grasse plus importante. La perte de poids et la diminution de la graisse abdominale mesurée par le tour de taille peuvent participer à la diminution du taux d’hémoglobine glycosylée. Pour expliquer ces résultats, on peut considérer que les muscles en activité aérobie brûlent le glucose et que la musculation augmente la masse musculaire.

 

[1] Church TS and al. Effects of aerobic and resistance training on hemoglobine A1c levels in patients with type 2 diabetes. A randomized controlles trial. JAMA, 2010 november 24, 304, 20: 2253-58

 

Date de publication : 10/12/2012