Les Cahiers de Nutrition et de Diététique

La mise au point du Réseau NACRe sur Fibres et Cancer


Cancer, aliments anti cancer

Le réseau NACRe a publié sur son site internet une mise au point sur l’effet protecteur des fibres alimentaires sur le risque de cancer, notamment celui colorectal. L’occasion de rappeler que la grande majorité des français ne consomme pas suffisamment de fibres.

Le réseau National alimentation cancer recherche (NACRe) dont la mission est « d’améliorer la connaissance des relations entre facteurs nutritionnels et cancers, auprès des professionnels de santé et du grand public poursuit son travail d’information. Le dossier sur les facteurs principaux de risque de cancer et de protection, disponible sur son site internet, vient de s’enrichir d’une page consacrée aux fibres alimentaires.

On y apprend que 4700 cas de cancers en 2015 semblaient être attribuables à une faible consommation de fibres alimentaires.

Le site rappelle que le dernier rapport du WCRF, publié en 2018, conclut que la consommation d’aliments contenant des fibres est associée à une diminution du risque de cancer colorectal avec un niveau de preuve probable. Plusieurs hypothèses expliquant l’action préventive des fibres sont évoquées : l’accélération du transit et donc la diminution du temps d’exposition du côlon aux éventuels cancérogènes présents dans le bol alimentaire, la réduction de la sécrétion d’insuline et de l’insulinorésistance, la production par le microbiote d’acides gras à chaîne courte à partir des fibres, la diminution de la concentration d’hormones et de facteurs de croissance dans le sang, la diminution du risque de surpoids. L’interaction entre fibres végétales et système immunitaire n’est pas citée.

En France, 87 % des adultes consomment moins de 25 g de fibres par jour. La moyenne de consommation de fibres est de 17,5 g/jour (18,9 g chez les hommes et 16,1 g chez les femmes). Et cela n’a pas évolué depuis 10 ans.

Pour prévenir les risques de cancer, le site rappelle que l’INCa conseille de consommer au moins deux fois par semaine des légumes secs (lentilles, haricots secs...), au moins un produit céréalier complet par jour (pâtes complètes, riz complet, pain complet…) et 5 portions de fruits et légumes par jour.

La tendance au sans-gluten, au régime paléo et autres régimes sans céréales risquent de ne pas faciliter la hausse des consommations de fibres.

 

C. Costa « © Société Française de Nutrition. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés ».

 

Fibres alimentaires et risque de cancer, les principales données. 27 mai 2020. NACRe. https://www6.inrae.fr/nacre/Prevention-primaire/Facteurs-nutritionnels/Fibres-alimentaires-et-cancer

 

Date de publication: 27/01/2021

Pour vous abonner et retrouver tous les articles des Cahiers de Nutrition et de Diététique, cliquez ici