Nutrition & moments de vie

Prévention de la dermatite atopique chez des enfants à risque d’allergie : résultats à l'âge de 10 ans


Allergie enfant dermatite atopique lait hypoalergénique

L’étude GINI a permis de montrer l’efficacité d’une formule infantile hypoallergénique sur la réduction du risque de dermatite atopique, jusqu’à l’âge de 10 ans.

L’allergie, qui touche près d’un tiers des enfants, est en constante augmentation depuis 50 ans et constitue un réel problème de santé publique. Les recommandations de la Société française de pédiatrie (SFP) et de la Société européenne d’allergologie et d’immunologie clinique et pédiatrique (ESPACI) pour la prévention de l’allergie reposent sur la détection des enfants à risque par une recherche systématique des antécédents allergiques familiaux  (père, mère ou fratrie). Il est  préconisé pour les enfants à risque d’allergie, si possible un allaitement maternel exclusif  pendant les 6 premiers mois de vie, et sinon l’utilisation d’une formule infantile hypoallergénique (HA) ayant fait la preuve clinique de son efficacité. A ce jour, toutes les formules infantiles HA n’ont pas démontré leur efficacité.

L’étude GINI (German Infant Nutritional Intervention) a été menée dans le but d’évaluer l’efficacité, à court, moyen et long terme, de formules infantiles hydrolysées dans la prévention des manifestations allergiques, et notamment la dermatite atopique, chez des enfants à risque d’allergie. 2252 enfants ont été inclus et randomisés afin de recevoir durant leur 4 premiers mois de vie, soit une formule infantile classique (protéines non hydrolysées), soit une formule infantile HA à base de protéines solubles partiellement hydrolysées, soit une formule infantile à base d’hydrolysat poussé de protéines solubles, soit une formule à base d’hydrolysat poussé de caséines.

La formule infantile HA à base de protéines solubles partiellement hydrolysées a permis de réduire le risque de dermatite atopique de 46% à l’âge de 1 an, par rapport à une formule classique non hydrolysée ; à l’âge de 10 ans, la réduction du risque est encore de 33%, montrant un effet persistant significatif. Cette étude a donc permis de démontrer l’efficacité de cette formule infantile HA dans la prévention de la dermatite atopique ; elle est donc conforme aux recommandations des sociétés savantes.

 

Ce qu’il faut retenir

La prise en compte des antécédents allergiques familiaux (père, mère ou fratrie) est essentielle  pour réduire le risque d’allergie. A défaut d’allaitement maternel pendant les six premiers mois de vie, une prévention adaptée avec un lait infantile hypoallergénique à l’efficacité prouvée par des études cliniques, permet en effet de réduire le risque de dermatite atopique de 46% à l’âge d’un an, et de 33% à l’âge de 10 ans*.

 

Pour en savoir plus

https://www.nestlenutrition-institute.org/resources/online-conferences/Pages/The-Role-of-Hydrolysates-for-Allergy-Prevention-10-Years-German-Infant-Nutritional-Intervention-Program-GINI.aspx

 

Références

*Von Berg A., Allergies in high-risk schoolchildren after early intervention with cow’s milk protein hydrolysates: 10-year results from the German Infant Nutritional Intervention (GINI) study, JACI, 2013

Chouraqui et al., Dépistage du risque d’allergie et prévention en maternité : enquête des pratiques AllerNaiss, Archives de Pédiatrie, 2015.

Chouraqui et al., Alimentation des premiers mois de vie et prévention de l’allergie, Arch Ped, 2008

 

Date de publication : 19/10/2015