Nutrition & moments de vie

Prise en charge nutritionnelle des enfants de 3 à 12 ans

Par Nestlé Nutri Pro ®

enfant, equilibre alimentaire

L’alimentation des 3-12 ans est importante pour un bon développement. C’est également durant cette période que l’enfant va acquérir une partie de ses futures habitudes alimentaires. Face aux difficultés parfois rencontrées lors des repas et à l’augmentation croissante de l’obésité infantile, les parents se retrouvent souvent démunis. Une information claire et pratique des parents s’avère indispensable pour le bon équilibre des enfants.

Les règles de l’équilibre alimentaire 1

Six catégories d’aliments à consommer chaque jour

L’équilibre alimentaire ne se fait pas sur un seul repas mais sur la journée voire même sur plusieurs jours. L’alimentation des 3-12 ans n’échappe pas aux principes généraux d’une alimentation variée et diversifiée. Six groupes d’aliments couvrent chacun des besoins nutritionnels spécifiques.

 

Catégories d’aliments

Principaux apports

1/ Laits et produits laitiers

Au moins 3 par jour

Protéines d’origine animale

Lipides

Calcium

Vitamines A et B

2/ Viande, poissons, œufs

1 ou 2 fois par jour

Protéines d’origine animale

Lipides

Fer

Vitamines A, B et D

3/ Légumes et fruits

Au moins 5 par jour

Glucides – Fibres

Vitamines A et C

Minéraux

4/ Féculents (pains, céréales, pommes de terre, légumes secs)

À chaque repas

Glucides complexes - Fibres

Protéines d’origine végétale

Vitamines B

Minéraux

5/ Huile et/ou beurre

Limiter la consommation

Lipides et acides gras essentiels

Vitamines A, D et E

6/ Boissons 

Eau à volonté

(seule boisson indispensable)

Minéraux

Oligo-éléments

 

La répartition des repas 1

Au petit-déjeuner : un aliment céréalier + un produit laitier + un fruit + une boisson

  • Un aliment céréalier : tartines de pain (avec une fine couche de beurre ou de confiture) ou céréales de petit-déjeuner
  • Un produit laitier : lait ou yaourt ou fromage blanc ou fromage
  • Un fruit (entier ou pressé)
  • Une boisson. La boisson, indispensable à la réhydratation, peut être de l’eau, du lait (un lait demi-écrémé est alors à privilégier) ou un jus de fruits (sans sucres ajoutés). Le lait est à considérer à la fois comme une boisson et un produit laitier. Le jus de fruits est à considérer à la fois comme une boisson et un fruit

 Au déjeuner et au dîner

  • Un aliment céréalier : pain, pâtes, semoule, riz, pommes de terre
  • Des légumes
  • De la viande ou du poisson ou de l’œuf (1 ou 2 fois par jour)
  • Un laitage : yaourt ou fromage
  • Un fruit
  • Un peu de matière grasse (en alternant le beurre et les huiles végétales)
  • De l’eau, seule boisson indispensable

Au goûter 2

Le goûter, pris habituellement après la classe, est un repas important qui permet d’éviter le grignotage jusqu’au dîner. Le goûter devrait être pris en une seule fois, et proposé à une heure régulière au moins deux heures avant le dîner. Il peut être composé de :

  • une boisson : de l’eau ou du lait (demi-écrémé ou écrémé). Un jus de fruits (sans sucres ajoutés) peut également être servi. L’accès aux autres types de boissons sucrées doit être évité. Il est à noter que les distributeurs automatiques de boissons et de produits alimentaires payants sont interdits dans les établissements scolaires depuis le 1er septembre 2005 (Loi 2004-806 du 9 août 2004)
  • 2 aliments parmi : fruits frais, fruits cuits en compote, produits laitiers, produits céréaliers (pain, biscuits secs...), si possible non  raffinés.

Pas d’alimentation équilibrée sans activité physique 3

Associée à de bonnes habitudes alimentaires, une activité physique pratiquée régulièrement, si possible quotidiennement, est bénéfique pour l’état de santé. Elle doit être adaptée aux souhaits de l’enfant, ses goûts, son tempérament, et doit avant tout être un plaisir. C’est aussi un moment convivial, qui permet de s’intégrer dans un groupe.

La pratique régulière d’une activité physique pendant l’enfance présente un intérêt qui dépasse ses effets immédiats sur la santé :

  • lorsqu’elle est pratiquée avec plaisir, elle prédit le niveau de pratique d’activité physique à l’âge adulte
  • nombre de ses bienfaits se prolongent jusqu’à l’âge adulte, indépendamment du degré d’activité de ce dernier

En matière d’activité physique, il est recommandé pour les plus jeunes de pratiquer l’équivalent d’au moins 1 heure de marche rapide par jour (activité d’intensité modérée), sous forme de jeux, sports, ou activités de la vie quotidienne.

Les tailles de portion : de nouvelles recommandations adaptées aux enfants 2

La taille des portions servies doit être adaptée à l’âge afin d’être adaptée aux besoins. Ne pas oublier que les quantités consommées par les enfants, notamment jusqu’à 8 ans, sont inférieures à celles d’un adulte. Des portions adaptées permettent également de minimiser les restes dans l’assiette. À cet égard, pour les jeunes enfants de 6 à 11 ans, des études montrent que la quantité moyenne totale d’aliments consommée par repas est de 300 g environ.

Quelques conseils pour les parents 1

L’enfant n’a pas faim au petit-déjeuner

  • Il se réveille au dernier moment et la faim n’a pas le temps de se manifester : essayez qu’il se couche plus tôt, ou avancez légèrement l’heure du réveil
  • Montrez l’exemple en prenant votre petit-déjeuner avec lui
  • Il est angoissé par l’école : prendre le temps de discuter avec lui
  • Il n’a décidément pas faim : lui proposer au moins un verre de lait (écrémé ou demi-écrémé) ou un jus de fruits (sans sucres ajoutés) et une collation (yaourt à boire, fruit, pain) à prendre avant le début des cours

 

L’enfant refuse certains aliments

  • Essayez de lui faire goûter mais inutile de le forcer, sinon vous risquez de faire du repas un objet de conflit alors qu’il doit rester un moment de détente et de plaisir
  • Ne renoncez pas pour autant à lui proposer cet aliment : présentez-lui régulièrement les aliments refusés pour qu’ils deviennent familiers
  • Un enfant a des goûts différents de ceux des adultes, apprenez-lui à goûter de tout, en restant souple 

 

Bien manger s’apprend

  • En imitant ses parents : c’est à eux de donner l’exemple
  • En se familiarisant avec la préparation des aliments : un enfant acceptera plus facilement de manger un légume qu’il aura lui-même acheté, cueilli ou cuisiné
  • En consommant des aliments préparés de façon variée et présentés sous une forme attractive
  • En mangeant à son rythme et à sa mesure : apprenez-lui à bien mâcher s’il mange trop vite. Eventuellement faites des pauses entre les plats.

 

Les aliments ne sont jamais des " récompenses "

 

À retenir

  • Un équilibre alimentaire basé sur 6 règles :

    1. au moins 3 produits laitiers par jour

    2. de la viande, poisson ou œufs 1 ou 2 fois par jour

    3. au moins 5 portions de fruits et légumes par jour

    4. des féculents à chaque repas : du pain, céréales, pommes de terre ou légumes secs

    5. les matières grasses telles que l’huile ou le beurre sont à limiter

    6. boire de l’eau, seule boisson indispensable, à volonté

 

  • Une répartition des apports en 3 repas principaux plus un goûter, proposé au moins 2 heures avant le dîner

 

  • L’alimentation équilibrée doit s’accompagner d’une activité physique régulière

 

  • Sans oublier d’adapter les tailles de portions à l’âge de l’enfant

 

Pour en savoir plus 

  • Nestlé Nutrition Institute, et la rubrique Childhood
  • OCHA, Observatoire CNIEL des Habitudes Alimentaires, et la rubrique enfants et adolescents
  • L’étude Icaps pour Promouvoir l’activité physique des jeunes
  • Pochette réunissant un ensemble d'outils destinés aux professionnels de santé pour repérer et prévenir l'obésité des enfants et des adultes

 

Sources

  1. PNNS. La santé vient en mangeant et en bougeant. Le guide nutrition des enfants et ado pour les parents. 2004.
  2. GEMRCN. Recommandation. Nutrition. Complétée et mise à jour au 10 octobre 2011
  3. PNNS. La santé vient en bougeant. Le guide nutrition pour tous. Septembre 2004.

 

Date de publication : 10/12/2012