Nutrition & pathologies

Une analyse qualitative par focus groupes permet d’identifier les facteurs déterminant les choix alimentaires des adultes souffrant d’allergies


 

Une étude qualitative décrit la complexité des choix alimentaires des personnes souffrant d’allergie alimentaire. Ces derniers éprouveraient davantage de problèmes dans l’organisation de ces choix et auraient ainsi des modifications dans leur rapport à l’alimentation.

 

Les allergies alimentaires sont un phénomène en pleine expansion, particulièrement dans les pays occidentaux où jusqu’à 35 % de la population adulte se déclare allergique à un ou plusieurs aliments, chiffre bien supérieur aux prévalences réelles des allergies alimentaires. Les conséquences de ces allergies (réelles ou supposées) sur la qualité de vie sont bien admises aujourd’hui mais peu d’éléments sont disponibles concernant leur incidence dans les processus de choix alimentaire.

 

Une étude qualitative a ainsi inclut 44 adultes âgés de 19 à 65 ans (12 personnes allergiques diagnostiquées, 15 allergiques auto-déclarées et 17 non allergiques) et les a réparti en 6 focus groupes. L’ensemble des discussions a été enregistré durant 1 à 2 heures puis analysé.

L’analyse des différents focus groupes montre :

  • une diminution de tous les phénomènes de plaisir et de satisfaction liés à l’alimentation chez les personnes diagnostiquées comme allergiques en comparaison aux personnes non allergiques. Ce phénomène semble encore plus important pour les personnes allergiques ayant été diagnostiquées tardivement. Ceci pourrait s’expliquer par les expériences négatives répétées de réactions allergiques face aux présentations des aliments, induisant un impact négatif entre aliment et plaisir alimentaire.
  • une moindre motivation à manger chez les personnes s’auto-déclarant comme allergiques, par rapport aux personnes diagnostiquées comme allergiques et les personnes non-allergiques. L’ensemble des choix alimentaires des patients auto-déclarés comme allergiques semble davantage influencé par des facteurs émotionnels et une dimension psychologique liée à l’alimentation.

 

De plus, pour les personnes diagnostiquées comme allergiques, cette étude met en avant la forte conséquence de l’allergie sur la vie sociale : prix des produits, sélection limitée au moment des achats, difficultés à trouver des produits sûrs notamment lors de repas pris à l’extérieur ou lors de voyage... L’alimentation devient alors un élément qui demande organisation, temps et efforts.

 

Ce qu’il faut retenir

Les facteurs influençant les choix alimentaires des individus souffrant d’allergie alimentaire diffèrent en bien des points de ceux rapportés par les individus non allergiques. Il semble donc important aujourd’hui d’apporter une offre claire et transparente aux patients allergiques et intolérants alimentaires ainsi que des conseils adaptés afin de limiter les conséquences nutritionnelles et sociales de leur trouble.

 

Sommer I et al. Factors influencing food choices of food-allergic consumers: findings from focus groups. Allergy 2012;67:1319–1322.

 

Date de publication: 20/12/2012