Les achats baissent mais la consommation de produits bio devient une habitude chez les jeunes et la production française progresse.

L’Agence Bio a fait le point sur les chiffres 2021 du secteur bio sur l’ensemble des circuits de distribution. Rappelons que l’année 2021 a été marquée par un bouleversement de la consommation globale et a en particulier contraint le budget alimentaire des Français. Ces derniers ont dépensé 4,5 milliards de moins que l’année précédente sur un marché de 195 milliards.

Le marché du Bio résiste à la crise

Il a perdu 68 millions d’euros mais conserve une part de marché de 6,63 % dans les courses alimentaires des Français. Selon les auteurs du rapport, la diversité des modes de distribution des produits bio a freiné la baisse des achats. Car si les ventes ont chuté, c’est essentiellement en grandes surfaces avec une baisse de 3,9 % (qui assure 50,2 % de la distribution du bio) et en magasins spécialisés avec une baisse de 1,8 % (27 % de la distribution). Elles ont, au contraire, augmenté en vente directe, chez les artisans ainsi qu’en restauration. Cependant, les évolutions sont contrastées selon les produits : la charcuterie a le plus souffert de la crise avec une baisse de 7 % suivie du lait et des produits laitiers (−5,4 %), des fruits (−5,2 %) et de l’épicerie salée (−3,8 %) et de la viande bovine (−3,5 %). Par ailleurs, près des 2/3 des produits du rayon crémerie (principalement les œufs et le lait) sont vendus en distribution généraliste alors que les fruits et légumes frais sont vendus en majorité en vente directe et par la distribution spécialisée.

La France reste un bon élève comparé à la plupart des pays européen dont la croissance du marché bio a réduit de moitié voire des deux tiers par rapport à 2020. La loi EGalim et son objectif de 20 % de produits bio fait de la restauration collective un relais de croissance majeur pour le développement du bio. En 2021, la restauration collective a acheté 377 millions d’euros en produits bio soit 6,6 % des denrées achetées.

A lire sur le même sujet:

Image
Visuel ligne 59

Une assiette plus bio et plus végétale pour relever le défi climatique ?

Une consommation plus régulière

Selon le Baromètre de la perception et consommation des produits bio (mars 2022), 9 Français sur 10 consomment du bio (91 %). Malgré une légère baisse des nouveaux consommateurs de produits avec seulement 11 % de nouveaux venus, l’étude démontre une hausse du nombre de Français qui consomment du bio plus régulièrement (+5 points par rapport à 2020). Ils sont par exemple 76 % à en consommer au moins une fois par mois contre 73 % en 2020 et 52 % au moins une fois par semaine contre 47 % en 2020. Les consommateurs réguliers sont sur-représentés chez les CSP+. Les plus jeunes consomment des produits bio plus fréquemment que les autres (20 % des 18—24 ans tous les jours contre 15 % de l’ensemble des Français) et 59 % des 25—34 ans en consomment au moins une fois par semaine (contre 52 %). Le Baromètre rapporte également une hausse de la pratique d’un régime spécifique (27 % des Français en pratiquent au moins un, +7 points) tirée notamment par le régime flexitarien, le plus pratiqué (15 %) et qui enregistre une hausse de 4 points. Les régimes excluant en partie ou en totalité les produits d’origine animale sont également en augmentation. Il semble que les consommateurs de produits bio soient plus adeptes encore de ces régimes (le tiers des consommateurs réguliers de produits bio en pratique au moins un, une proportion qui monte à 49 % chez les consommateurs quotidiens).

Une production française en hausse

Autre élément noté dans le rapport, les filières bio s’approvisionnent à plus de 81 % par des produits français (hors produits exotiques) et les importations ont baissé. De plus, les exports de produits français se  sont  développés passant de 887 MD à 1047 MD au stade de gros (+18 %) : vin, fruits, produits laitiers et épicerie en tête. De fait, le nombre d’exploitations agricoles françaises a beaucoup progressé (13,4 % des fermes, 2,8 milliards d’hectares cultivés en bio). Au niveau européen, la France est un des pays ou l’évolution des surfaces (+9 %) est le plus rapide.

Source : Les chiffres du bio par l’Agence Bio — juin 2022 

https://www.agencebio.org/vos-outils/les-chiffres-cles/

C. Costa
© Société Française de Nutrition. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés

Date de publication : 16/01/2023

Image
CND logo
Pour vous abonner et retrouver tous les articles des Cahiers de Nutrition et de Diététique, cliquez ici
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Enrichissez et actualisez vos connaissances sur la Nutrition en vous inscrivant à la Newsletter Nestlé Nutri Pro®.