Nutrition & pathologies

Prise en charge de la constipation chez le sujet âgé


prise_en_charge_de_la_constipation_chez_le_sujet_age

Il n’est pas rare que des personnes âgées se retrouvent aux urgences pour des douleurs abdominales engendrées par un état de constipation. Cette revue met en évidence l’intérêt de prévenir cet état chez les patients à risque ou déjà atteints.

Selon plusieurs études réalisées dans le monde, 24 à 50 % des personnes âgées autonomes souffrent de constipation et 74 % des résidents d'établissements de soins de longue durée ont quotidiennement recours à des laxatifs. En plus d’être une contrainte douloureuse, la constipation peut mettre en danger la vie de l’individu. Il existe plusieurs facteurs à l’origine de constipation chez le sujet âgé. Ainsi, l’examen clinique et l’interrogatoire sont essentiels pour une prise en charge du patient adaptée.

 

On distingue quatre types de constipation chez le sujet âgé :

  • La constipation « fonctionnelle » : caractérisée par la présence de selles dures, elle provoque des douleurs et des difficultés lors du passage des selles. Il s’agit de l’état le plus fréquemment rencontré.
  • La constipation avec dysfonctionnement du plancher pelvien : l’évacuation des selles est compromise à cause d’une mauvaise coordination du muscle pelvien, de malformations ano-rectales ou d’une mauvaise innervation de la région péri-anale.
  • La constipation avec ralentissement du transit : une paralysie partielle du colon entraîne une diminution du péristaltisme intestinal.
  • La constipation due à différents troubles intestinaux : syndrome de l’intestin irritable, maladie de Crohn, adhérences, rupture d’un diverticule, cancer de l’intestin, hernie, volvulus ou prolapsus rectal.

 

Différents facteurs externes peuvent également provoquer un état de constipation comme la prise de certains médicaments (antispasmodiques, antidépresseurs, anti-convulsifiants, diurétiques, …), la consommation excessive de caféine et d’alcool, mais aussi le sevrage tabagique et le fait de voyager ou de ne pas être chez soi.

 

Si la prise en charge aux urgences par lavement intestinal ou par la prise d’agents osmotiques s’avère primordiale pour soulager le patient atteint de constipation, les conseils hygiéno-diététiques destinés à prévenir cet état sont tout aussi importants. En effet, il est conseillé au patient :

  • d’augmenter ses apports en eau et en boissons chaudes ;
  • de privilégier une alimentation riche en fruits et légumes ;
  • de consommer entre 20 et 35 grammes de fibres par jour ;
  • de pratiquer une activité physique régulière ;
  • d’augmenter le temps passé à la selle.

 

La prise de laxatif peut être envisagée en particulier chez les patients ayant une constipation due à la prise de certains médicaments. Cependant, il est recommandé d’éviter toute dépendance à ce traitement ou, le cas échéant, de l’arrêter progressivement.

 

Ce qu’il faut retenir :

L’état de constipation est fréquent chez le sujet âgé et peut entraîner des complications douloureuses nécessitant une prise en charge d’urgence. Pourtant, le suivi de certaines règles hygiéno-diététiques au quotidien peut facilement permettre d’augmenter la motilité intestinale et prévenir ainsi cet état. L’examen clinique, l’interrogatoire et l’éducation du patient par les professionnels de santé sont des étapes primordiales à la prise en charge de ce symptôme.

 

Somes J, Stephens N. Constipation and the geriatric patient: treatment in the emergency department. Journal of emergency nursing. 2013;39(4):372-375.

 

Date de publication : 26/09/2016