Pour convaincre le patient atteint de cancer à modifier son alimentation, Estelle Guerdoux conseille l’approche motivationnelle. Elle doit être empathique, respectueuse des choix du sujet et doit nourrir son sentiment d’efficacité personnelle. Elle est optimale lorsqu’elle intègre les proches du patient et les autres professionnels de santé.

Estelle Guerdoux (Montpellier) a donné des pistes pratiques pour tenter de convaincre le patients atteint de cancer de modifier leur alimentation.

Après un rappel des nombreuses altérations (nutritionnelles, sensorielles, émotionnelles, cognitives) à l’origine d’une diminution des ingestas des patients durant le cancer, Estelle Guerdoux a insisté sur la nécessaire prise en charge précoce de la nutrition du patient cancéreux. Plusieurs recommandations de prise en charge nutritionnelle, étayées par des articles scientifiques existent. Mais pour que le soin nutritionnel soit efficace et adapté, il faut que le patient soit engagé. Des travaux en psychologie révèlent que les patients qui ont un sentiment de contrôle perçu important ont de meilleures stratégies d’ajustement à la maladie. C’est ce sentiment de contrôle perçu qu’il faut utiliser pour convaincre le patient de modifier son alimentation.

Pour les professionnels de santé, une synthèse générale des recommandations nutritionnelles pendant et après le cancer a été éditée par le réseau NACRe et mis en ligne sur http://www.e-cancer.fr. Pour modifier le comportement alimentaire des patients, il faudra agir sur sa motivation au changement via un entretien motivationnel en 4 étapes : (1) explorer ses habitudes alimentaires (aspect positifs et inconvénients), (2) inviter le patient à donner son sentiment face au diagnostic, (3) l’inviter à comparer sa situation actuelle par rapport à celle passée, (4) l’inciter à anticiper le futur, à s’imaginer plus tard ce qu’il risque de se passer s’il garde ses habitudes alimentaires ou s’il les change.

L’approche motivationnelle peut être réalisée selon la technique « FRAMES » : F « Feedback » : Favoriser les propos montrant les conflits internes et la possibilité de modifier la situation, R « Responsabilité » pour préserver ce sentiment de contrôle perçu pour éviter la réactance du patient, A « Avis » respecter la curiosité du patient pour l’information et des conseils claires, M « Menu d’options » car il faut laisser le choix au patient (renforce le sentiment de contrôle) et proposer un éventails de moyens pour diminuer la résistance du patient, E « Empathie pour éviter la confrontation, S « Sentiment d’efficacité personnelle » car le patient doit vouloir changer et avoir le sentiment qu’il peut le faire.

Pour aider le patient, il faut d’abord lutter contre les croyances alimentaires partagées par les patients, l’entourage mais aussi parfois les professionnels de santé (sucre, jeûne, aliments spécifiques…). Il faut aussi clarifier la différence entre les recommandations de prévention (avant le cancer) et celles pendant le traitement tout en reconnaissant l’expertise des patients sur ce qui est vrai en prévention. Il faut aussi optimiser l’effet de répétition des messages car une même information est plus largement diffusée quand elle est exprimée par plusieurs professionnels que plusieurs fois par une seule personne. D’où l’idée de noter dans le dossier médical quels conseils ont été donnés au patient pour que les autres professionnels puissent répéter la même information. Il faut bien entendu intégrer les proches dans la prise en charge nutritionnelle car les relations sociales viennent structurer l’acte alimentaire du patient.

 

C. Costa « © Société Française de Nutrition. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés ».

Je mange donc je suis : accompagner le patient à modifier son alimentation pendant un cancer—Estelle Guer- doux — JFN Live 25—27 nov 2020. http://www.lesjfn.fr

 

Date de publication : 08/04/2021

Image
CND logo
Pour vous abonner et retrouver tous les articles des Cahiers de Nutrition et de Diététique, cliquez ici
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Enrichissez et actualisez vos connaissances sur la Nutrition en vous inscrivant à la Newsletter Nestlé Nutri Pro®.

newsletter-nutripro