Une étude réalisée auprès de patients hospitalisés à la Pitié-Salpétrière pour Covid-19 révèle une forte prévalence de la dénutrition chez ces patients et qu’une prise en charge nutritionnelle précoce et adaptée peut la réduire de façon importante après 30 jours de prise en charge.

Les symptômes de la Covid-19 (anorexie, dysgueusie, anosmie, sueurs, diarrhées, hypercatabolisme...) concourent naturellement à une diminution des ingesta, à une augmentation des pertes et des besoins protéino-énergétiques, et par la même au risque de dénutrition. « On le voit, 40 à 50 % des patients hospitalisés pour Covid-19 sont dénutris », explique Dorothée Bedock (CHU Pitié-Salpêtrière). Si les données nutritionnelles chez ces patients sont encore limitées, on sait qu’il existe un lien entre l’état nutritionnel et la gravité de l’infection au Covid-19 mais il n’existe pas de données sur l’impact de la prise en charge nutritionnelle au cours de la Covid-19.

Les patients hospitalisés pour Covid-19 dans le service de médecine interne de la Pitié-Salpêtrière ont donc été inclus dans une étude dont les objectifs étaient de (1) déterminer la prévalence de la dénutrition et des paramètres nutritionnels initiaux et après la prise en charge nutritionnelle, (2) étudier les liens entre dénutrition et sévérité/évolutivité de l’infection, (3) étudier l’effet de la prise en charge nutritionnelle précoce. Entre mars et avril 2020, 114 patients dont 60 % d’hommes de 60 ans en moyenne ont été inclus. L’état nutritionnel de ces patients a été défini (HAS 2019 et GLIM) et leurs caractéristiques cliniques, radiologiques et biologiques comparées en fonction de leur statut nutritionnel. Une prise en charge nutritionnelle personnalisée était mise en place dès l’admission, selon la perte de poids et d’appétit : alimentation enrichie pour une prévention, un ou deux compléments nutritionnels oraux dans le cas d’une dénutrition modérée et/ou une nutrition entérale en cas de dénutrition sévère. Trente jours après leur hospitalisation, les données nutritionnelles cliniques, biologiques, anthropométriques de 92 patients ont été collectées afin d’étudier l’évolution de leur état nutritionnel.

La prévalence globale de la dénutrition à J0 était de 42,1 % (13,2 % de dénutrition modérée, 28,9 % de dénutrition sévère). Celle-ci atteignait 66,7 % chez les patients provenant d’un service de réanimation. Une hypo albuminémie initiale était associée à un risque plus élevé de transfert en unité de soins intensifs (pour 10 g/l d’albumine) et ce, indépendamment de l’âge et de la CRP. « Un patient avec 25 g d’albumine au lieu de 35 g avait 3 fois plus de risque d’aller en réanimation », précise Dorothée Bedock. De plus, une perte de poids de plus de 5 % est associé à une tendance de surrisque de mortalité.

Après prise en charge nutritionnelle (69 % de CNO et 2,6 % de NE), la prévalence de la dénutrition à 30 jours posthospitalisation était de 25,6 % (19,2 % de dénutrition modérée et 6,4 % de dénutrition sévère) et de 36 % chez ceux provenant d’un service de réanimation. La masse musculaire restait basse (impédancemétrie) et la fonction musculaire altérée (Handgrip) chez 29,3 % des patients.

Dorothée Bedock conclut que la COVID-19 en service de médecine est associée à une forte prévalence de la dénutrition (42 %), encore plus marquée chez les patients provenant d’un service de réanimation (67 %). L’hypo albuminémie à l’admission est un facteur prédictif d’évolution défavorable de la maladie, et ce indépendamment de la CRP et de l’âge. Un dépistage et une prise en charge nutritionnelle globale est nécessaire et efficace chez ces patients, de manière précoce. « A 30 jours, nous comptions 1,5 fois moins de patients dénutris, ce qui montre l’intérêt de cette prise en charge précoce ».

C. Costa « © Société Française de Nutrition. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés ».

Prévalence de la dénutrition et évaluation de l’efficacité d’une prise en charge nutritionnelle précoce chez les patients hospitalisés atteints du COVID-19 — Dorothee Bedock — JFN Live 25—27 nov 2020. http://www.lesjfn.fr  

Date de publication : 07/04/2021

Image
CND logo
Pour vous abonner et retrouver tous les articles des Cahiers de Nutrition et de Diététique, cliquez ici
S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Enrichissez et actualisez vos connaissances sur la Nutrition en vous inscrivant à la Newsletter Nestlé Nutri Pro®.

newsletter-nutripro