Nutrition & moments de vie

Un aperçu sur l’alimentation des séniors

Par Nestlé Nutri Pro ®

Senior, repas

Avec l’allongement de la durée de vie, la part des personnes âgées dans la population augmente. Aujourd’hui, un cinquième de la population française a plus de 60 ans, et ils seront plus de 33 % en 2050. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les besoins nutritionnels des personnes âgées sont équivalents, voire supérieurs, à ceux d’un adulte normal, et le maintien d’un état nutritionnel satisfaisant dans cette population est important, car il détermine, avec d’autres facteurs associés au vieillissement des organes et aux modifications métaboliques induites par l’âge, l’état de santé du sujet âgé.

Les apports nutritionnels conseillés (ANC) en énergie, protéines, lipides chez les séniors

Apports conseillés en énergie

Les apports énergétiques doivent couvrir les besoins de personnes très différentes selon leur état de santé et leur activité physique. 1

 

Apports conseillés en énergie, estimation en fonction du niveau moyen d'activité usuelle 1,2

Âge

50 - 60 ans

61 - 75 ans

Hommes

2500 kcal

 

36 kcal / kg de poids corporel

 

Femmes

2000 kcal

Pour les personnes de plus de 80 ans, il n’existe pas de données permettant de faire des recommandations.

Apports conseillés en protéines 3

Il est désormais établi que le besoin en protéines des personnes âgées est au moins aussi élevé que celui des jeunes adultes. C’est ainsi que plusieurs éléments ont conduit l’Afssa à légèrement augmenter l’ANC en protéines de cette population en 2007. Désormais l’apport nutritionnel conseillé en protéines chez les personnes âgées est de l’ordre de 1 g/kg/jour.

De plus, dans son rapport, l’Afssa précise qu’il serait préférable de regrouper cet apport protéique en une prise principale afin de stimuler plus fortement l’anabolisme protéique.

Apports conseillés en lipides 4

En l’absence de données spécifiques pour les personnes âgées et de données suggérant que les besoins pour les personnes âgés sont différents, les ANC de l’adulte s’appliquent au sujet âgé.

 

Apports nutritionnels conseillés en acides gras

Type d’acide gras

ANC

Acide oléique

15 à 20 % de l’apport énergétique (AE)

Acide linoléique

4 % de l’AE

Acide α-linoléique

1 % de l’AE

DHA + EPA

5 000 mg

Où les trouver : essentiellement dans des huiles végétales (colza, soja, noix et olive) et dans les poissons gras.

Pour plus d’informations se reporter à l’article « Les Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) pour la population générale adulte ».

Apports conseillés en fibres 1

L’alimentation des sujets âgés doit contenir des fibres de sources variées et de préférence de type solubles et insolubles. Pour les personnes en bonne santé vivant à domicile ou en institution, l’apport de fibres devrait se faire par une alimentation variée, favorisant les fruits et légumes et les céréales complètes.

Un apport quotidien de 20 à 25 g/jour est conseillé.

 

Sources importantes de fibres 1

 

Fibres totales

(g pour 100 g)

Fibres solubles

(g pour 100 g)

Son de blé

40-45

2

Son d’avoine

17-25

8

Figues sèches

10

1,4

Pain complet

7,5

1

Graines oléagineuses

5-13

0,2-1

Flocons d’avoine

8,3

3,2

Pruneaux

6-7

2,6

Dattes

8,7

1,2

Artichauts

5,2

1,9

 

Les apports nutritionnels conseillés en vitamines, minéraux et oligoéléments

Apports nutritionnels conseillés en vitamines

Apports nutritionnels conseillés en vitamines

chez les personnes âgées ≥ 75 ans 1

Vitamines

ANC

 

 

 

Vitamines liposolubles

 

 

 

A

Hommes : 700 μg ER

Femmes : 600 μg ER

D

10 à 15 μg

K

70 μg

E

20 – 50 mg

Vitamines hydrosolubles

 

 

 

 

 

 

 

 

C

120 mg

B1

1,2 mg

B2

1,6 mg

B3

Homme : 14 mg

Femme : 11 mg

B5

5 mg

B6

2,2 mg

B8

60 μg

B9

330-400 μg

B12

3 μg

Les meilleures sources de vitamine A : huile de foie de morue, foies,  beurre et fromage, carotte  anguille et thon rouge... 5

Les meilleures sources de vitamine D : huile de foie de morue, poissons gras (saumon, hareng, sardine, maquereau…), jaune d’œuf cru, huiles végétales enrichies en vitamine D, produits laitiers enrichis en vitamine D... 6

Les meilleures sources de vitamine B9 : levure, foie de volaille, foie gras, haricots blancs secs, germes de blé, lentilles, épinards, fromages affinés... 7

Les meilleures sources de vitamine C : cassis, persil frais, kiwi, agrumes (fruits et jus frais), poivrons rouge et vert cuits, choux de Bruxelles cuits, fraise, litchi, cresson, ciboulette fraiche...8

Apports nutritionnels conseillés en minéraux et oligoéléments

Apports nutritionnels conseillés en minéraux et oligoéléments chez les personnes âgées > 75 ans 1

Minéraux et oligoéléments

ANC

Minéraux

 

 

Calcium

1 200 mg

Phosphore

800 mg

Magnésium

400 mg

Oligoéléments

 

 

 

 

 

Fer

10 mg

Zinc

12 mg

Cuivre

1,5 mg

Fluor

2,0 mg

Iode

150 μg

Sélénium

80 μg

 

Zoom sur la vitamine D et le calcium 9

Dès la ménopause chez la femme et un peu plus tard chez l’homme, il est essentiel de corriger les déficits en calcium et vitamine D afin de prévenir le risque de fractures.

Le déficit en calcium est surtout dû à une insuffisance d’apport par l’alimentation. Les produits laitiers sont les aliments qui nous apportent le plus de calcium. Chez une personne âgée, qui ne suit pas la recommandation de 3 à 4 produits laitiers par jour et ne boit pas d’eau enrichie en calcium, une supplémentation est envisageable afin d’atteindre 1000 à 1200 mg/jour de calcium. Dans tous les cas, lorsque la consommation est inférieure à 400 – 500 mg, la supplémentation sera nécessaire. 

Concernant la vitamine D c’est surtout la moindre exposition au soleil avec l’âge qui est responsable des diminutions de concentrations. Peu présente dans l’alimentation, on peut toutefois conseiller la consommation de poissons gras et produits laitiers non écrémés, aliments où l’on trouve principalement la vitamine D. Mais cela ne remplace pas une exposition solaire. Chez une personne âgée s’exposant peu, une supplémentation systématique est donc nécessaire : 800 IU par jour, par voie orale.

 

Les apports nutritionnels conseillés pour la personne âgée fragile10

En 2009, l’Afssa constatait que la consommation alimentaire spontanée des personnes âgées fragiles (ayant un risque accru de morbidité, de dépendance fonctionnelle, d’hospitalisation, d’entrée en institution ou de mortalité) étant réduite, l’alimentation courante ne suffisait pas pour couvrir leurs besoins. Et ce déficit de consommation alimentaire est un des mécanismes majeurs de perte de poids et de fonctions et un facteur aggravant la fragilité. L’Afssa a donc cherché à établir des références nutritionnelles spécifiques à cette population.

 

Ainsi, chez les personnes âgées fragiles, les besoins énergétiques et protéiques semblent être couverts pas les ANC pour la personne âgée en bonne santé :

  • apport énergétique : 36 kcal/kg/jour
  • protéines : 1 g/kg/jour

 

En cas de dénutrition, les apports recommandés peuvent atteindre 40 kcal/kg/j et 1,5 g/kg/jour de protéines, en fonction :

  • du statut nutritionnel
  • de la corpulence (IMC)
  • de l’activité physique
  • de la réponse nutritionnelle à la prise en charge nutritionnelle.

 

Pour améliorer le statut nutritionnel de la personne âgée fragile en dénutrition, les conseils alimentaires, l’enrichissement des repas ou les compléments nutritionnels oraux sont généralement suffisants. Si ce n’est pas le cas, la nutrition entérale devra être envisagée.

Enfin, associer l’exercice physique à l’alimentation dans la prise en charge permet de faciliter l’amélioration du statut nutritionnel et fonctionnel des personnes âgées fragiles.

 

Pour en savoir plus

 

Sources

  1. Afssa. Apports nutritionnels conseillés pour la population française. 3e édition. Coordonnateur Ambroise Martin. 2001.
  2. Anses. Apports énergétiques conseillés pour la population française. Estimation en fonction du niveau moyen d'activité usuelle. Disponible sur le site http://www.anses.fr/Documents/ANC-Ft-TableauxApportsE.pdf
  3. Afssa. Apport en protéines : consommation, qualité, besoins et recommandations. 2007.
  4. Anses. Actualisation des apports nutritionnels conseillés pour les acides gras. Rapport d’expertise collective. Mai 2011. édition scientifique.
  5. Anses. Tableau « Aliments riches en vitamine A ». Disponible sur le site http://www.anses.fr/Documents/TNA-Fi-Vit-A.pdf
  6. Anses. Tableau « Aliments riches en vitamine D ». Disponible sur le site http://www.anses.fr/Documents/TNA-Fi-Vit-D.pdf
  7. Anses. Tableau « Aliments riches en vitamine B9 ». Disponible sur le site http://www.anses.fr/Documents/TNA-Fi-Vit-B9.pdf
  8. Anses. Tableau « Aliments riches en vitamine C ». Disponible sur le site http://www.anses.fr/Documents/TNA-Fi-Vit-C.pdf
  9. PNNS. Livret d’accompagnement destiné aux professionnels de santé. Guide nutrition à partir de 55 ans. Guide nutrition pour les aidants des personnes âgées. Septembre 2006.
  10. Afssa. Saisine n°2008-SA-0279. Avis de l’agence française de  sécurité sanitaire des aliments sur l’évaluation des besoins nutritionnels chez les personnes âgées fragiles ou atteintes de certaines pathologies afin de définir des références nutritionnelles permettant d’adapter leur prise en charge nutritionnelle. Janvier 2009.

 

Date de publication: 10/12/2012

Date de modification: 26/03/2013