Basé sur une étude de cohorte et une revue de la littérature, cet article propose une intervention diététique qui pourrait améliorer la densité osseuse des populations âgées.

Objectifs de l’étude sur la densité osseuse

Le premier objectif de cette étude était de développer un score nutritionnel en lien avec la densité minérale osseuse chez les seniors, grâce à une revue de la littérature. 

Le deuxième objectif était de comparer ce score avec le Healthy Diet Indicator (HDI), un score nutritionnel basé sur les recommandations nutritionnelles de l’OMS, grâce à des données issues de la Rotterdam Study (n=5144). Celle-ci est une étude de cohorte prospective, menée chez des hommes et des femmes de plus de 55 ans et comportant notamment une enquête alimentaire et une analyse régulière de la densité minérale osseuse.

Pour établir un score nutritionnel en lien avec la densité minérale osseuse, les auteurs ont fait une recherche bibliographique. Il ressort de leur analyse sur 15 études que 8 groupes d’aliments auraient un effet sur la densité minérale osseuse :

Densité osseuse élevée et aliments associés 

Les aliments liés à une densité osseuse élevée sont les légumes, les fruits, les produits laitiers, les produits à base de céréales complètes, poisson, légumineuses / haricots.

Densité osseuse faible et aliments associés 

Les aliments liés à une densité osseuse faible sont la viande, confiseries (bonbons, cookies, gâteaux).
Ces 8 groupes d’aliments ont été intégrés pour développer le score BMD. Les auteurs ont ensuite étudié les effets du score BMD sur la densité minérale osseuse au sein de la population de la Rotterdam Study. Après ajustement (âge, sexe, apport calorique, taille, poids, autres facteurs*), le score BMD était associé positivement à la densité minérale osseuse (β (IC95%) = 0,009 (0,005, 0,012) g/cm2 par déviation standard).

Résultats de l’étude sur la densité osseuse

Le HDI était significativement associé à une densité minérale osseuse élevée après ajustement sur l’âge et le sexe, mais après ajustement sur la taille et le poids, l’association était plus nuancée (β (IC95%) = 0,005 (0,002, 0,008) et moins évidente que pour le score BMD. Après un ajustement plus complet (âge, sexe, apport calorique, taille, poids, autres facteurs*), l’association entre le HDI et la densité minérale osseuse n’était plus significative.

Ce qu’il faut retenir sur les effets de l’alimentation sur la densité osseuse

Le score BMD est significativement associé à la densité minérale osseuse chez les personnes âgées, indépendamment de leur adhésion aux recommandations nutritionnelles de l’OMS. Ces résultats suggèrent que des modifications aux recommandations nutritionnelles actuelles pourraient être apportées pour améliorer la densité minérale osseuse dans ces populations.

* niveau d’éducation, revenu du foyer, statut tabagique, niveau d’activité physique, présence d’un diabète de type 2 à l’inclusion, prise de traitements hypolipémiants, consommation d’alcool ou de compléments alimentaires.

de Jonge EA et al. Development of a Food Group-Based Diet Score and Its Association with Bone Mineral Density in the Elderly: The Rotterdam Study. Nutrients. 2015 ;7(8):6974-90.

Date de publication : 24/02/2017 

S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Enrichissez et actualisez vos connaissances sur la Nutrition en vous inscrivant à la Newsletter Nestlé Nutri Pro®.

newsletter