Une étude du Crédoc prédit que la crise sanitaire associée à la récession économique qui suivra risque de renforcer la démarche de décroissance volontaire des consommations et encourager les achats plus responsables.

Selon le Crédoc, la crise de la Covid-19 pourrait amplifier un phénomène déjà identifié en 2013, la frugalité. De fait, la crise a conduit à se concentrer sur les besoins vitaux : manger, dormir et prendre soin de soi. Et tandis que certains ont cuisiné, consommé davantage et pris du poids (voir Actualités CND vol 55 no 4), d’autres, déjà inscrits dans une démarche de frugalité (limitation volontaire de la consommation) probablement depuis la crise financière de 2018, et ceux qui sont mus par des préoccupations environnementales, se sont démarqués.

Selon une nouvelle enquête du Crédoc, en avril 2020, 60 % des consommateurs disent avoir fait des économies en consommant moins (contre 45 % en 2014). Le contenu des repas lors du confinement le confirme : la tendance est toujours à manger de moins en moins de viande, davantage de légumineuses et de produits biologiques.

Mieux consommer c’est aussi donner du sens à ses achats. Avec la crise, le critère d’achat « produit régional » reste au plus haut avec 75 % de consommateurs déclarant être fortement incités par ce critère contre 54 % en 2008. Le fait que le produit soit issu de circuits courts reste lui aussi élevé avec 76 % de consommateurs déclarant être incités « beaucoup ou assez » par ce critère contre 74 % en 2018. L’achat local est davantage valorisé par les Français pour des raisons d’ordre écologique (réduire le temps de transport des produits consommés), socio-économique (favoriser l’économie et protéger les emplois de sa région ou de son pays), ou culturel (préférence pour les produits français ou régionaux). Ces achats continuent de progresser après le déconfinement. L’achat d’objets d’occasion est aussi un indice d’une nouvelle façon de consommer.

Bien entendu, cette simplicité volontaire ne concerne pas toutes les catégories de consommateurs, mais souvent les plus matures, les plus riches et les plus engagés. « La déconsommation constituerait-elle le nouveau luxe de la période post-Covid-19 ? », s’interroge le Credoc avant de conclure que « la crise sanitaire actuelle ainsi que la récession économique pourraient accélérer la progression de ces comportements ».

C. Costa « © Société Française de Nutrition. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés ».

CREDOC- Consommer plus sobre : une tendance que la crise de la Covid-19 pourrait amplifier. Ludivine Blanc, Chloé Six, Thierry Mathé et Pascale Hébel. Consommation et modes de vie. no 312. Juin 2020. https://www.credoc.fr

Date de publication : 03/02/2021

Image
CND logo
Pour vous abonner et retrouver tous les articles des Cahiers de Nutrition et de Diététique, cliquez ici

 

S'ABONNER À LA NEWSLETTER

Enrichissez et actualisez vos connaissances sur la Nutrition en vous inscrivant à la Newsletter Nestlé Nutri Pro®.

newsletter-nutripro