Nutrition & pathologies

L’étude DESIR conclut à des effets bénéfiques des produits laitiers sur le risque cardiovasculaire


 

Après un suivi de 9 ans, les investigateurs de l’étude française DESIR ont constaté que la consommation de produits laitiers et l’apport en calcium permettaient une diminution de l’incidence du syndrome métabolique et des anomalies glycémiques (glycémie à jeun ou diabète de type 2). Les produits laitiers pourraient ainsi avoir un effet protecteur vis-à-vis du risque cardiovasculaire.

 

Le syndrome métabolique - cause majeure de survenue de maladies cardiovasculaires - résulte d’interactions complexes entre différents facteurs (hypertension, troubles du métabolisme des glucides et/ou des lipides, obésité abdominale...) sur lesquels les antécédents familiaux, la sédentarité, la prise de poids, les facteurs alimentaires ont un impact certain.

L’étude DESIR (from Epidemiological Study on the Insulin Resistance syndrom) est la première grande étude prospective française sur le sujet, en incluant plus de 3400 adultes volontaires, soumis à des examens cliniques et biologiques tous les 3 ans pendant 9 ans.

Une analyse de l’influence de la consommation de produits laitiers sur l’incidence du syndrome métabolique, de la glycémie à jeun et/ou du diabète de type 2 et des traits associés a ainsi été entreprise.

Il ressort de cette étude que la consommation de produits laitiers et l’apport de calcium sont associés à un moindre risque de survenue de syndrome métabolique au cours du temps. De plus, la consommation de produits laitiers et l’apport de calcium sont associés de manière favorable à plusieurs facteurs du syndrome métabolique (gain de poids, circonférence abdominale, pression artérielle, triglycérides…). La consommation de produits laitiers (hors fromages) et l’apport en calcium ont aussi été associés à un moindre risque d’hyperglycémie à jeun et de diabète de type 2.

 

Ce qu’il faut retenir

Les résultats de cette grande étude prospective française montrent que les produits laitiers pourraient avoir un effet favorable sur le risque cardiovasculaire, malgré leur composition relativement élevée en acides gras saturés.

 

Fumeron F et al. Dairy consumption and the incidence of hyperglycemia and the metabolic syndrome. Diabetes Care 2011;34:813-817.

Fumeron F et al. Dairy products and the metabolic syndrome in a prospective study, DESIR. J Am Coll Nutr 2011;30(5);454S-463S.

 

Date de publication: 10/12/2012