Nutrition & pathologies

La consommation quotidienne de yaourts réduirait le risque de diabète


Yaourt et diabete

Cette étude explore les liens entre consommation de produits laitiers et risque de survenue d’un diabète de type 2 sur un suivi de 3 984 203 patients-années. La consommation d’un yaourt par jour pourrait réduire ce risque de près de 18%. 

Les auteurs ont voulu évaluer la relation entre la consommation de différents types de produits laitiers et le risque de survenue d’un diabète de type 2 dans la population adulte des Etats-Unis. Pour cela, ils ont utilisé les données de 41 479 participants de sexe masculin de la Health Professionals Follow-Up Study (1986 à 2010), de 67 138 participantes de la Nurses’ Health Study (1980 à 2010) et de 85 884 participantes de la Nurses’ Health Study II (1991 à 2009). L’alimentation était évaluée par le biais d’un questionnaire de fréquence, les données étant mises à jour tous les 4 ans.

Lors des 3 984 203 personnes-années de suivi, 15 156 cas de diabète sont survenus. La consommation de produits laitiers était positivement associée à l’activité physique et à une alimentation riche en fruits et légumes, et inversement associée au tabagisme, à l’hypertension artérielle et à l’hypercholestérolémie.

Après ajustement par l’âge, l’IMC et par d’autres facteurs de risques liés à l’hygiène de vie et l’alimentation, la consommation de produits laitiers n’était pas associée à une modification du risque de diabète : HR 0.99 (IC95%  0,98-0,99) pour une consommation d’un produit laitier par jour.

Les auteurs ont voulu savoir s’il existait des différences selon le type de produit laitier étudié. Ils n’ont pas retrouvé de différence dans le risque de survenue d’un diabète de type 2 entre les produits laitiers pauvres ou riches en lipide

En revanche, le risque de diabète était augmenté de :

  • 2% (IC95% : -1%, 4%) pour chaque portion quotidienne de lait écrémé ;
  • 7% (IC95% : 3%, 11%) pour chaque portion quotidienne de fromage ;
  • 10% (IC95% : 4%, 16%) pour chaque portion quotidienne de lait entier.

A l’inverse, la consommation de yaourts était inversement associée au risque de survenue de diabète avec un rapport de risque de 0,83 (IC95% : 0,75-0,92) pour un apport d’un yaourt quotidien.

 

Ces données ont été confirmées par une méta-analyse de 14 études prospectives de cohortes qui regroupe en tout 459 790 participants. Cette méta-analyse a mis en évidence :

  • un rapport de risque de 0,98 (IC95% : 0,96-1,01) pour la consommation d’un produit laitier par jour,
  • un rapport de risque de 0,82 (IC95% : 0,70-0,96) pour un apport d’un yaourt quotidien. Cette confirmation était retrouvée à la fois dans les études sur le court terme (≤10 ans) avec un rapport de risque de 0,86 (IC95% : 0,69-1,08) et dans celles sur le long terme (>10 ans) avec un rapport de risque de 0,76 (IC95% : 0,58-0,98).

 

Ce qu’il faut retenir : 
La consommation de yaourts est associée à une diminution du risque de diabète de type 2, ce qui n’est pas le cas pour les autres produits laitiers. Cependant des études d’intervention sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

 

Chen M et al. Dairy consumption and risk of type 2 diabetes: 3 cohorts of US adults and an updated meta-analysis. BMC Med. 2014 ; 12 : 215.

 

Date de publication : 25/01/2016