Nutrition & pathologies

Acides gras saturés et maladies cardiovasculaires : un lien remis en question


Une récente méta-analyse d’études de cohorte pourrait remettre en question le dogme selon lequel les graisses saturées augmenteraient le risque de maladies cardiovasculaires.

Les investigateurs se sont penchés sur 21 études épidémiologiques prospectives, inclues dans la méta-analyse après une recherche systématique menée sur MEDLINE et Embase en 2009. 16 études concernaient les maladies coronariennes et 8 les accidents vasculaires cérébraux. Le suivi des individus s’étendait de 5 à 23 ans et l’âge des participants de 30 à 89 ans. Sur les 347 747 sujets étudiés, 11 006 ont développé une maladie cardiovasculaire.

Les résultats montrent que :

  • L'apport en acides gras saturés n'était pas associé à un risque accru de maladie coronarienne, d'accident vasculaire cérébral ou de maladie cardiovasculaire.
  • Les risques relatifs combinés étaient de 1,07 (IC à 95 % : 0,96-1,19, p = 0,22) pour les maladies coronariennes, de 0,81 (IC à 95 % : 0,62-1,05, p = 0,11) pour les accidents vasculaires cérébraux et de 1,00 (IC à 95 % : 0,89-1,11, p = 0,95) pour les maladies cardiovasculaires.
  • Après ajustement pour les covariables telles l'âge, le sexe et la qualité de l'étude, les résultats n'étaient pas différents, et aucune association significative n'était observée.

 

Ce qu’il faut retenir
Le lien entre la survenue de maladies cardiovasculaires et l’alimentation est complexe, et la seule responsabilité des acides gras saturés pourrait ne pas être si évidente.

 

Siri-Tarino PW et al. Meta-analysis of prospective cohort studies evaluating the association of saturated fat with cardiovascular disease. Am J Clin Nutr. 2010 Mar;91(3):535-46.

 

Date de publication : 14/05/2014