Nutrition générale

La forme, la couleur et la tenue du verre augmentent la quantité de vin versé


Portion, alcool

Une étude américaine a identifié certains facteurs environnementaux liés à une quantité accrue de vin servi : un verre large, de faible contraste avec le vin et le fait de le tenir à la main augmentent significativement la quantité de vin versé et de ce fait consommé.

Estimer de façon précise la quantité d’alcool versé dans un verre est une étape importante pour l’évaluation et la réduction de sa consommation d’alcool. Une équipe de chercheurs américains s’est donc intéressé à l’influence de certains paramètres, tels que la taille et la forme du verre, la possibilité de manger, la couleur du vin et le fait d’avoir le verre dans la main, sur la quantité de vin versé.

L’impact individuel de ces paramètres a été étudié auprès de 73 étudiants (27 hommes et 46 femmes) qui boivent au moins un verre de vin par semaine. L’âge moyen était de 29,1 ans. Les sujets avaient pour instruction de se servir autant de vin qu’ils le souhaitaient pour leur propre consommation. Afin de tester la relation entre les paramètres environnementaux et la quantité de vin servi, chaque étudiant reproduisait l’expérience dans sept situations différentes, dans lesquelles seul un facteur était modifié, les autres restants identiques. 504 verres ont été ainsi analysés.

Les résultats ont montré que :

  • La quantité moyenne de vin versé était de 11,6 cl dans un verre standard de 29,6 cl ;
  • Lorsque le verre était large, les participants ont versé en moyenne 11,9 % de vin de plus que dans un verre standard, soit 13,0 cl au total ;
  • La quantité moyenne de vin servi a augmenté de 12,2 % lorsque le verre était dans la main du participant et non sur la table, soit 13,1 cl au total ;
  • Les participants se servaient en moyenne 9,2 % de vin en plus quand il s’agissait de vin blanc, soit 12,7 cl au total, le contraste entre le verre et l’alcool étant moins prononcé avec le vin blanc qu’avec le vin rouge ;
  • La taille du verre et le fait qu’il y ait des couverts ou non à table (traduisant la possibilité de manger) n’étaient pas significativement liés à la quantité de vin servi ;
  • Les participants avaient conscience rétrospectivement de l’influence de ces facteurs sur la quantité de vin qu’ils s’étaient versée au cours de l’expérience.

 

Ce qu’il faut retenir

Certains paramètres environnementaux, notamment la largeur des verres, un faible contraste entre la couleur du verre et celle de l’alcool et tenir le verre à la main affectent la quantité de vin servi. Sensibiliser sur ces biais est une étape vers la limitation de la consommation d’alcool et des problèmes associés.

 

Walker D. et al. Half Full or Empty: Cues that Lead Wine Drinkers to Unintentionally Overpour. Substance Abuse & Misuse 2013 Sep 12. Epub ahead of print.

 

Date de publication : 15/10/2013