Nutrition générale

Les apports en polyphénols en France


Les antioxydants contenus dans certains aliments sont connus pour aider à lutter contre l’action des radicaux libres. Les polyphénols sont parmi les plus puissants des antioxydants. Cette étude fait le point sur la consommation en polyphénols des Français.

L’équipe d’Augustin Scalbert 1 a apprécié les apports de polyphénols en France, à partir des sujets inclus dans l’Etude SU.VI.MAX en utilisant une table incluant 502 polyphénols de 452 aliments (accessible gratuitement sur internet sur www.phenol-explorer.eu).

 

Protocole

4 942 sujets (dont 2 596 hommes) âgés de 45 à 60 ans sont inclus dans cette étude de prévention primaire randomisée, en double aveugle avec placebo, qui vise à déterminer l’effet de vitamines et minéraux à doses nutritionnelles, sur l’incidence des cancers, des affections ischémiques cardiaques et sur la mortalité globale.
Les sujets indiquent tous les 2 mois (en 1995-1996), leur consommation alimentaire d’une journée en s’aidant d’un livret avec photos pour apprécier la taille des portions. Par randomisation, les sujets mentionnent la composition de leur repas, soit d’un jour du week-end, soit d’un jour de semaine. Une balance est faite entre les données d’été et d’hiver pour tenir compte des variations saisonnières de l’alimentation. L’IMC moyen des sujets est de 24,5 +/- 3,6 et leur apport calorique moyen de 2166 +/- 608 kcal.

 

Résultats

Importance des apports

 

Apport de polyphénols en mg/jour

 Total de la population

1193 +/- 510

 Hommes

1270 +/- 514

 Femmes

1108 +/- 491
p< 0,001

 Niveau scolaire
 Ecole élémentaire
 Ecole secondaire
 Université

1154 +/- 508
1178 +/- 509
1233 +/- 509
p < 0,001

 Profession
 Cadre supérieur
 Employé
 Profession libérale
 Ouvrier
 Sans profession

1243 +/- 508
1175 +/- 504
1264 +/- 580
1230 +/- 498
1087 +/- 474
p < 0,001

On constate que l’apport en polyphénols est plus important, chez les hommes et chez les sujets dont le niveau scolaire est élevé. En revanche, il est variable selon le statut professionnel et il n’y a pas différence liée à l’âge.

Nature des polyphénols ingérés

La répartition des apports de polyphénols est différente selon le sexe. Les apports d’anthocyanines, de proanthocyanidines et de stilbènes sont plus importants chez les hommes que chez les femmes (p < 0,001). Celles-ci ingèrent plus de catéchines et de théaflavines (p < 0,001).

Contribution des différents aliments à l’apport de polyphénols

 Catégories
 d’aliments

Quantités de
polyphénols

Principaux aliments
sources de polyphénols

(en pourcentage dans chaque catégorie)

 Boissons
 non alcoolisées

658 +/- 426

 Café 79 %, thé 17 %, jus d’orange 2 %

 Fruits

206 +/- 151

 Pomme 45 %, framboises 15 %, prunes 8 %, cerises 8 %

 Boissons alcoolisées

99 +/- 136

 Vin rouge 94 %, vin blanc ou rosé 2 %, bière 1%

 Produits cacaotés

90 +/- 132

 Chocolat noir 73 %, poudre cacao 23 %, ch. au lait 3 %

 Légumes

81 +/- 42

 Pomme de terre 30 %, salade verte 19 %, oignons 14 %

 Céréales

46 +/6 18

 Produits issus de farine blanche 66 %, de farines complètes 26 %, céréales de petit déjeuner 7 %

 Oléagineux

8 +/- 18

 Noix 37 %, noisettes 27 %

 Huiles

4 +/- 2

 Huile d’olive vierge 99 %

 Condiments

0,4 +/- 0,3

 Vinaigre 90 %, persil 4 %, gingembre 4 %

 Total

1193 +/- 510

 Café 44 %, thé 9 %, pommes 6 %, vin rouge 6%

On constate que le café contribue à presque la moitié (44 %) de l’apport quotidien en polyphénols. Ceux qui en boivent, ingèrent en moyenne 1224 +/- 471 mg/j de polyphénols, contre 807 +/- 343 mg/j chez les non-consommateurs (p < 0,001).

Par ailleurs, en 2010, un premier bilan de l’Etude Nutrinet 2 qui porte sur 108 168 questionnaires, a donné de nouveaux chiffres d’apports de polyphénols (qui représentent 48,3 % des apports totaux en antioxydants) chez les français. Ils sont de 855 mg/j chez les hommes et de 816 mg/j chez les femmes. Les principales sources de polyphénols sont : le café (36,9 %), le thé (33,6 %), le chocolat (10,4 %), les fruits et légumes (7,4 %) et le vin (7,2 %).

Actuellement, il n’existe pas d’ANC pour les polyphénols, nos connaissances étant encore insuffisantes pour définir la quantité optimale à apporter pour avoir le meilleur effet préventif pour la santé. Compte tenu de la grande diversité des polyphénols, de la multiplicité d’aliments dont ils sont issus, de leurs propriétés très différentes, on ne peut que conseiller d’avoir une alimentation la plus variée possible.

 

[1] J. Perez-Jimenez, A Scalbert and al. Dietary intake of 337 polyphenols in French adults.
Am J Clin Nutr 2011, 93, 1220-8

[2] S. Hercberg – Communiqué Nutrinet Santé du 11 mai 2010

 

Date de publication: 10/12/2012